Vous recherchez une actualité
Actualités

INGÉNIERIE TISSULAIRE: Une oreille artificielle cultivée en laboratoire

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
The Journal of the Royal Society Interface

Après l’oreille imprimable bionique de l’Université de Princeton, ces chercheurs de Harvard parviennent à fabriquer une oreille adulte en 3D à partir de fil revêtu de collagène et de cellules de cartilage et la transplantent sur …le rat. Cette nouvelle prouesse technique, présentée dans le Journal of the Royal Society Interface montre les progrès rapides réalisés en génie ou ingénierie tissulaire.

L'expérience dit que l'oreille artificielle aurait conservé sa forme et sa flexibilité une fois transplantée et que le tissu ressemblait à du cartilage normal. L'espoir est de parvenir un jour à remplacer, avec une technique du même type, les oreilles abîmées ou coupées lors d'accidents, de brûlures, ou en raison d'anomalies congénitales, alors que la reconstruction chirurgicale de l'oreille externe reste un défi.


Une oreille adulte à l'aspect esthétique : Ces chercheurs de la Harvard Medical School et de la Kensey Nash Corporation (Philadelphie) cherchaient à développer une oreille adulte à l'aspect esthétique. Ils dont donc partis d'un modèle numérique 3-D d'une oreille humaine adulte, ont créé un moule en plastique de cette empreinte et ont fabriqué un échafaudage métallique correspondant au moule recouvert de collagène issu de peau de vache. Puis ils ont extrait de cartilage de mouton des cellules de cartilage qu'ils ont cultivées en laboratoire avant d'être implantées sur l'échafaudage plongé dans une solution nutritive permettant aux cellules de se développer et de recouvrir l'ensemble.

Les chercheurs obtiennent une structure en forme d'oreille qu'ils implantent chirurgicalement sous la peau de rats nus. Les chercheurs ont constaté que ces implants d'oreille ont été bien tolérés par les rats, ressemblent toujours à des oreilles humaines, conservent l'apparence du cartilage et restent flexibles.

C'est une première preuve de concept de cette nouvelle technique de génie tissulaire de réparation de l'oreille. Une technique néanmoins à ses débuts, à base de cellules de cartilage de mouton, et qui devra encore être testée chez l'Homme avec des cellules humaines.

Source: Journal of the Royal Society Interface online July 31 2013 doi: 10.1098/​rsif.2013.0413 Design of composite scaffolds and three-dimensional shape analysis for tissue-engineered ear

Lire aussi: OUÏE: Si une oreille bionique pouvait la restaurer?