Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale de la CONTRACEPTION : Chaque grossesse devrait être désirée

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 4 semaines
Prévention

Cette Journée mondiale de la contraception du 26 Septembre de chaque année rappelle un idéal où chaque grossesse devrait être désirée. Son objectif sensibiliser les jeunes à la contraception, les aider à mieux choisir celle qui leur convient et plus largement aider chacun à prendre les meilleures options pour sa santé sexuelle et reproductive. « Il en est de votre vie, il en est votre avenir », de choisir la bonne contraception, rappelle aujourd’hui la campagne 2015.

Un rappel qui a tout son écho en France où le taux d'IVG reste parmi les plus élevés d'Europe avec plus de 200.000 interruptions volontaires de grossesse chaque année, dont toujours 26.000 IVG chez les jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans. Autre spécificité française : il aura fallu une meilleure connaissance des risque notamment de thromboembolie veineuse (TEV) et d'embolie pulmonaire associés aux contraceptifs oraux combinés (COC) de 3ème génération, pour inciter à un recours plus large aux autres dispositifs, implants et stérilets, notamment.


Au-delà, il convient de rappeler que sans la contraception, dans le monde, le nombre de décès maternels aurait été 1,8 fois plus élevé. Les bénéfices des contraceptifs modernes pour la santé des femmes, l'emportent largement sur les risques et un accès « universel » à la contraception permettrait d'éviter 30% des décès maternels, selon cette récente étude publiée dans le Lancet. Car la contraception permet aussi de limiter les grossesses à risque, de retarder en âge la première grossesse, chez les femmes très jeunes, de réduire les risques associés aux grossesses qui sont trop rapprochées, de réduire les grossesses non désirées et leurs complications associées, de diminuer le risque d'avortements non médicalisés responsables de 13% des décès maternels dans les pays en développement.

Un geste en France : À la veille de la Journée mondiale de la contraception, le Ministre de la Santé annonce que la contraception sera désormais totalement gratuite et confidentielle pour les mineures.

Si les jeunes filles de plus de 15 ans ont accès aux contraceptifs gratuitement et en toute confidentialité depuis 2013, certains actes liés à leur contraception ne bénéficiaient pas encore de ces conditions. C'est le cas des consultations médicales qui donnent lieu à la prescription d'un contraceptif et des examens biologiques réalisés en vue de cette prescription, qu'elle soit initiale ou de renouvellement. Grâce au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2016, ces actes seront aussi réalisés gratuitement et en toute confidentialité pour les mineures de plus de 15 ans.

Autres actualités sur le même thème