Vous recherchez une actualité
Actualités

Le FAST FOOD, c'est 200 calories de plus qu'à la maison

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 1 semaine
Public Health Nutrition

Un rappel de l’American Cancer Society : Manger trop souvent au fast-food c’est consommer plus de calories et globalement opter pour une mauvaise nutrition. C'est 200 calories quotidiennes supplémentaires, précise cette étude de l'Université de l'Illinois (Chicago) qui appelle aussi à renforcer l’accès aux aliments sains pour les groupes de population socio-économiquement défavorisés. Ces conclusions sont publiées dans la revue Public Health Nutrition.

Les adultes qui prennent leurs repas à la fois en fast-food et/ou au restaurant consomment plus de calories, plus de sucre, plus de graisses saturée et plus de sel (sodium), selon cette analyse de données de plus de 12.000 répondants, âgés de 20 à 64 ans, participant à la National Health and Nutrition Examination Survey 2003 (NHANES).


Des résultats qui confirment ceux d'études précédentes qui montrent aussi que manger en famille, à table et à la maison, permet d'avoir un régime alimentaire plus diversifié et mieux équilibré, dont des apports suffisants en fruits, légumes et vitamines.

· Ici, l'analyse révèle que les jours de fast-food,

- l'apport énergétique total augmente en moyenne de 194,49 kcal

- les graisses saturées de 3,48 g,

- le sucre de 3,95 g

- et le sodium de 296,38 mg.

· Quant aux jours avec restaurant,

- l'apport énergétique total augmente en moyenne de 205,21 kcal,

- les graisses saturées de 2,52 g

- et les apports en sodium de 451,06 mg.

Les classes les plus défavorisées sont les plus concernées : Cet apport calorique supplémentaire s'avère plus élevé pour les adultes noirs, vs blancs et hispaniques et plus élevé en cas de faibles revenus. L'étude confirme ainsi l'association entre le fast-food, l'apport calorique et donc le risque d'obésité, et un niveau socio-économique défavorisé.

Les auteurs parlent même « d'implications politiques » et appellent aux interventions permettant d'améliorer l'alimentation et réduire l'apport énergétique chez les plus défavorisés afin de réduire les disparités alimentaires, raciales et socio-économiques, ici chez les Américains.

Source: Public Health Nutrition August 7, 2014 doi:10.1017/S1368980014001153 The impact of restaurant consumption among US adults: effects on 2 energy and nutrient intakes

Lire aussi: L'OBÉSITÉ, une histoire de famille plus que d'hérédité

OBÉSITÉ: Quand la pauvreté fait grossir

OBÉSITÉ: Elle devient la comorbidité de la pauvreté -


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages