Vous recherchez une actualité
Actualités

Le SOMMEIL consolide l'apprentissage du mouvement

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 4 semaines
The Journal of Neuroscience

Le rôle spécifique du sommeil dans l’apprentissage mieux décrypté avec cette étude de la Brown University publiée dans l’édition du 21 août du Journal of Neuroscience. Une zone du cerveau (en jaune sur visuel ci-contre) s’active durant le sommeil et l’aide à consolider l’apprentissage d’une tâche motrice apprise durant la journée.

Plusieurs études ont déjà suggéré l'importance du sommeil dans la consolidation de la mémoire et de l'apprentissage et une étude récente, publiée dans Psychological Science a même suggéré son effet bénéfique lorsque plusieurs nouvelles tâches concurrentes sont apprises dans la même journée. Mais ici, il s'agit précisément d'apprentissage d'une tâche motrice ou apprentissage d'un mouvement.


Un processus encore mal connu, explique le chercheur Masako Tamaki de Brown, auteur principal de l'étude qui a cherché à identifier quelle zone du cerveau s'active pendant le sommeil, en quantifiant les modifications des ondes cérébrales, la localisation de l'activation durant le sommeil en relation avec l'apprentissage d'une tâche séquentielle (qui consistait ici à jouer du piano).

Leur expérience a impliqué 9 sujets dont le sommeil a été analysé par polysomnographie, les cerveaux par magnétoencéphalographie (MEG) et cela durant 3 nuits « normales ». Le 4è jour, les participants ont commencé l'apprentissage de la tâche, puis été autorisés à dormir 3 heures puis à nouveau analysés, puis ils pouvaient se rendormir une heure, et étaient à nouveau analysés. Des témoins, dans les mêmes conditions, n'étaient pas autorisés à dormir.

Son équipe montre l'amélioration de la vitesse et de la précision de l'accomplissement de la tâche après quelques heures de sommeil et l'association de cette amélioration avec des changements dans les ondes cérébrales dans une zone spécifique du cerveau. Ainsi, les sujets autorisés à dormir accomplissent chaque fois la tâche plus rapidement et avec plus de précision et l'ampleur des modifications dans les oscillations observées est liée au degré d'amélioration de la performance du sujet sur la tâche.

Ces modifications et cette activation interviennent durant le sommeil lent qui précède le sommeil paradoxal.

Les chercheurs suggèrent que, durant le sommeil, le cerveau est soumis à moins de « distractions » ou d'entrées de données et peut donc dégager de l'énergie pour consolider les apprentissages de la journée. Depuis, les chercheurs ont démarré un nouveau projet de recherche sur le processus cérébral durant le sommeil de consolidation de l'apprentissage visuel.

Source: The Journal of Neuroscience (Visuel@ Yuka Sasaki/Brown University) via Brown University How sleep helps brain learn motor task

Lire aussi: APPRENTISSAGE: Une bonne nuit de sommeil favorise la mémoire de travail

Autres actualités sur le même thème