Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ: L'ibuprofène pour prolonger la vie?

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 5 jours
PLoS Genetics

Prendre un ibuprofène chaque jour pour prolonger sa durée de vie de plusieurs années ? Le concept semble farfelu, pourtant il fait l’objet d’une étude tout à fait sérieuse d’un institut de recherche californien, publiée dans la revue PLos Genetics. Car alors que l’AINS ibuprofène a déjà été associé à un risque réduit de certaines pathologies liées à l'âge, la recherche montre un effet gain de vie sur 3 types de créatures, Saccharomyces cerevisiae (levure), Caenorhabditis elegans (ver) et Drosophila melanogaster (mouche). On reste donc tout de même loin de pouvoir extrapoler à l’Homme.


Les chercheurs du Buck Institute for Research on Aging et d'autres instituts russes et américains montrent en effet que l'ibuprofène permet de prolonger la vie sur ces 3 organismes -fréquemment utilisés dans les études de durée de vie, en raison de leurs courtes dure de vie- en ralentissant, notamment le cycle cellulaire. Cependant, les levures, les vers et les mouches sont des organismes relativement simples, et les choses qui affectent leur durée de vie ne peuvent pas avoir le même impact sur des organismes plus complexes tel que le nôtre.

Par de multiples expériences, les chercheurs montrent que,

· la levure exposée à l'ibuprofène vit 17% plus longtemps en moyenne que sans ibuprofène,

· le ver, 2 jours d plus soit environ 10% plus longtemps, que sans l'ibuprofène.

· Chez la mouche, en revanche, les mouches femelles à plus courte durée de vie vont gagner du temps avec l'ibuprofène, mais les mouches mâles, à plus longue durée de vie vont vivre moins longtemps.

· Les chercheurs précisent que les niveaux d'ibuprofène ayant entrainé une extension de durée de vie chez les vers et la levure se situent dans la fourchette des niveaux atteint chez les personnes qui prennent de l'ibuprofène aux doses indiquées. En « gros », si l'on appliquait les mêmes ratios à l'Homme, le médicament pourrait permettre de prolonger la vie de 12 ans !

Quel processus ? L'ibuprofène semble favoriser l'absorption par les cellules, d'un acide aminé, le tryptophane, un précurseur de la sérotonine qui favorise un fonctionnement harmonieux mais plus lent des cellules.

Inutile de préciser que ces données ne peuvent en l'état être extrapolées à l'Homme, cependant le mécanisme appelle à plus de recherches, toujours dans l'objectif de freiner le vieillissement.

Enfin, il faut rappeler que l'ibuprofène, comme tout médicament, n'est pas sans risque. Il a, lui-aussi, ses effets secondaires, dont le risque de saignements gastro-intestinaux.

Source: PLOS Genetics December 18 2014 DOI: 10.1371/journal.pgen.1004860

Enhanced Longevity by Ibuprofen, Conserved in Multiple Species, Occurs in Yeast through Inhibition of Tryptophan Import

Plus d'études sur l'Ibuprofène

Autres actualités sur le même thème