Vous recherchez une actualité
Actualités

MANQUE de SOMMEIL: Le cœur fatigue aussi

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 2 semaines
American College of Cardiology

Les personnes exposées à de longues périodes de privation ou le manque de sommeil subissent une augmentation significative de leur pression artérielle durant la nuit, selon cette petite étude de la Mayo Clinic. Ces conclusions, présentées à la session annuelle de l’American College of Cardiology (San Diego) contribuent à expliquer l’association entre un sommeil insuffisance et un risque accru d’hypertension artérielle et de maladie cardiaque.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Car, normalement, expliquent les chercheurs de la Mayo Clinic, la pression artérielle et la fréquence cardiaque baissent au cours de la nuit. Mais ici, les chercheurs constatent chez 8 participants jeunes et en bonne santé, que la restriction de sommeil entraîne une augmentation de la pression artérielle nocturne et une fréquence cardiaque plus élevée que chez de bons dormeurs.


Pour cette étude, les participants ont suivi un protocole de 16 jours, mené à l'hôpital, composé d'une période d'acclimatation de 4 jours suivie de 9 jours de restriction de sommeil à 4 heures par nuit ou de sommeil nocturne normal (9 heures par nuit) suivis enfin de 3 jours de récupération. La pression artérielle a été mesurée à intervalles réguliers durant l'ensemble du suivi de l'étude. L'analyse montre que :

· le groupe avec restriction de sommeil présente une pression artérielle systolique (haute) et diastolique (inférieure) moyenne de 115/64 mm Hg vs 105/57 mm Hg, respectivement, pour le groupe « sommeil normal »,

· la baisse attendue de la pression artérielle au cours de la nuit est supprimée en cas de manque de sommeil

· la fréquence cardiaque nocturne est également plus élevée que la normale.

Sachant que l'hypertension artérielle (HTA), en particulier nocturne, est un facteur majeur de risque de maladie cardiaque, cette étude contribue à expliquer l'association entre le manque de sommeil et le risque cardiaque, une association déjà suggérée par de nombreuses études.

Sources: Mayo Clinic Prolonged Shortened Sleep Increases Blood Pressure at Night et American College of Cardiology's 64th Annual Scientific Session

Lire aussi :

MANQUE de SOMMEIL et DIABÈTE: Explication d'une mauvaise association

Maladie CORONARIENNE: Le manque de sommeil mène à la crise cardiaque -

Autres actualités sur le même thème