Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE: Récompense et petite sieste boostent l'apprentissage

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 20 heures
eLife

Cette étude suggère l’efficacité de la récompense et du sommeil pour l’apprentissage et la consolidation de la mémoire. Mais ces conclusions de chercheurs de l'Université de Genève, publiées dans la revue eLife, vont plus loin. Elles suggèrent que les souvenirs associés à une récompense seront durant le sommeil, consolidés en priorité.

Si de nombreuses études ont déjà documenté séparément les effets de la récompense sur la motivation et ceux de la sieste sur la consolidation de l'apprentissage, cette étude révèle un phénomène nouveau : la récompense va agir comme une sorte de balise des informations prioritaires à stocker dans le cerveau.


L'auteur principal, le Dr Kinga Igloi de l'Université de Genève explique que pendant le sommeil, l'information associée même à une faible récompense est prioritairement transférée vers des zones du cerveau associées à la mémoire à long terme. Sa conclusion est issue de l'expérience menée auprès de 31 volontaires répartis au hasard soit à un groupe de sommeil soit un groupe témoin. La sensibilité à la récompense entre les 2 groupes a été évaluée comme étant égale. Les cerveaux des participants étaient scannés durant une tâche de mémorisation de 8 paires d'images, la mémorisation de 4 d'entre elles entraînant une récompense.

Après une pause de 90 minutes soit de sommeil soit de repos, les participants ont été invités à donner leurs réponses. Enfin, ils ont été réinterrogés 3 mois plus tard.

· Les 2 groupes font mieux sur les 4 paires d'image associées à une récompense,

· mais, dans l'ensemble, les performances du groupe sommeil sont bien meilleures,

· idem, 3 mois plus tard, quand ils sont réinterrogés.

· enfin, les participants ont bien plus confiance en leurs réponses, durant les tests de mémoire, y compris 3 mois plus tard.

Une plus grande activité de l'hippocampe, la zone du cerveau essentielle à la formation de la mémoire est observée chez les participants du groupe Sommeil. A 3 mois, ce groupe présente aussi une connectivité accrue entre l'hippocampe, le cortex préfrontal médial et le striatum, les zones impliquées dans la consolidation de la mémoire et le traitement de la récompense.

Non seulement le sommeil contribue à la consolidation des données dans le cerveau, mais il participe aussi à la hiérarchisation des données. Et la récompense agit comme un tag qui indique au cerveau les informations prioritaires.

Source: eLife October 16, 2015 DOI:10.7554/eLife.07903 A nap to recap or how reward regulates hippocampal-prefrontal memory networks during daytime sleep in humans

Lire aussi : DÉVELOPPEMENT: Une courte sieste suffit à booster la mémoire

DÉVELOPPEMENT: Une petite sieste c'est un peu de mémoire en plus

DÉVELOPPEMENT: La sieste à la maternelle, c'est bon pour l'apprentissage -

Autres actualités sur le même thème