Vous recherchez une actualité
Actualités

MORTALITÉ MATERNELLE: Réductible de 15% par les bonnes pratiques de soin

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 3 semaines
The Lancet

L’expérience se déroule au Sénégal et au Mali, le programme s’appelle QUARITE, et a été conduit dans 46 hôpitaux publics entre 2007 et 2011. Ces données, publiées dans le Lancet, démontrent l’efficacité de ce programme, une combinaison d’actions, en particulier de formation des équipes d’intervention obstétricales, pour réduire la mortalité maternelle de près de 15 % dans certains hôpitaux. Ces conclusions apportent des bases solides pour mettre en place des interventions de réduction de la mortalité maternelle, qui reste, avec encore près de 290.000 décès par an, un enjeu majeur de santé publique dans les pays du Sud.

Les chercheurs de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), de l'Université de Montréal (Canada) et de l'Unité de recherche et de formation en santé de la mère et de l'enfant (URFOSAME, Mali), rappellent l'ampleur du problème : La mortalité maternelle, c'est encore 800 décès de femmes pendant ou après la grossesse ou l'accouchement, des décès concentrés à 90% dans les pays du Sud. Le 5è objectif du millénaire pour le développement (OMD), réduire de ¾ la mortalité maternelle entre 1990 et 2015 est en bonne voie, alors que depuis 1990, le nombre de décès maternels a baissé de 47 %.


Le programme QUARITE : Entre 2007 et 2011, au Sénégal et au Mali, 46 hôpitaux publics, répartis entre un groupe d'intervention (n=23) et un groupe témoins, ont participé à l'essai. Toutes les femmes enceintes et venant accoucher dans ces hôpitaux étaient incluses dans l'étude. Les professionnels de santé des 23 hôpitaux du groupe d'intervention ont reçu une formation initiale de 6 jours visant à renforcer leurs connaissances et leurs pratiques de soins obstétricaux, comprenant des enseignements sur les droits sexuels et génésiques ainsi qu'un atelier destiné à la mise en œuvre des revues de cas de décès maternels par le personnel de santé. Cette formation initiale a ensuite été complétée par des visites trimestrielles par des instructeurs nationaux et internationaux, centrées sur l'analyse des données sur la mortalité maternelle et sur l'amélioration des pratiques. Entre 2007 et 2011, 1067 professionnels de santé ont participé au programme et 191.167 patientes ont été suivies dont 95.931 dans le groupe d'intervention et 95.236 dans le groupe témoin.

Les chercheurs constatent,

· une réduction de la mortalité maternelle dans les deux groupes, mais de supérieure de 15% dans le groupe d'intervention (6,8 décès/ 1.000 femmes vs 10,3)

· une réduction importante de la mortalité néonatale dans le groupe d'intervention par rapport au groupe contrôle (26 % de réduction).

Des conclusions qui confirment l'efficacité du dispositif d'intervention pour renforcer les connaissances et les pratiques des personnels de santé.

Source: Communiqué IRD et The Lancet 2013 doi:10.1016/S0140-6736(13)60593-0 Quality of care, risk management, and technology in obstetrics to reduce hospital-based maternal mortality in Senegal and Mali (QUARITE) : a cluster-randomised trial. (Visuel© poco_bw - Fotolia.com)

Lire aussi: Mortalité MATERNELLE: Une majorité de décès évitables -

Autres actualités sur le même thème