Vous recherchez une actualité
Actualités

NEURO: Première interface web cerveau-cerveau non invasive

Actualité publiée il y a 6 années 3 semaines 6 jours
UW

Une équipe de scientifiques de l’Université de Washington (UW) vient de développer la première interface cerveau d’humain à humain non invasive et via l’Internet. Leur expérience montre, la capacité d’un chercheur d'envoyer un signal à distance via le web au cerveau d’un collègue, permettant de déclencher un mouvement simple de sa main.


La première démonstration d'un l'interface cerveau-cerveau humain : En utilisant des enregistrements électriques du cerveau et une forme de stimulation magnétique, le premier chercheur Rajesh Rao, qui joue à un jeu vidéo, envoie un signal du cerveau au cerveau du second chercheur, Andrea Stocco, situé de l'autre côté du campus de l'UW et qui porte un dispositif de stimulation magnétique au-dessus de la zone du cortex moteur. Cette transmission entraîne le déplacement du doigt d'Andrea Stocco sur un clavier. Les technologies utilisées par les chercheurs pour l'enregistrement et la stimulation du cerveau, l'EEG et la stimulation magnétique transcrânienne sont classiques.

La vidéo de cette expérience est présentée ci-dessus, à droite. Le chercheur compare la sensation de sa main se déplaçant « seule » à celle d'un tic nerveux.

En mars dernier des chercheurs de l'Université Duke publiaient dans les Nature Scientific Reports une expérience montrant la faisabilité, sur des rats, via des électrodes implantées dans le cerveau, d'une transmission d'informations tactiles et motrices, de rat à rat, même sur une longue distance. Mais ici, il s'agit de la première interface de cerveau à cerveau chez l'Homme.

L'Internet pour connecter les cerveaux comme les ordinateurs : Les chercheurs reconnaissent le caractère inquiétant, tout autant qu'excitant, de pouvoir traduire une pensée d'un cerveau par une action commandée par un autre cerveau, même s'ils précisent que sa faisabilité repose sur la participation « volontaire » des sujets. Et si l'expérience est basée ici sur un flux unidirectionnel, les deux chercheurs travaillent déjà à un interfaçage permettant une conversation bidirectionnelle.

Source: Université de Washington Researcher controls colleague's motions in 1st human brain-to-brain interface

Lire aussi : NEURO: Une interface cerveau-cerveau qui fonctionne à distance

Autres actualités sur le même thème