Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ, cholestérol et HTA : La France plutôt épargnée

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 3 semaines
The Lancet

Pratiquement pas d'augmentation de l'IMC moyen chez les femmes en Belgique, Finlande, France, Suisse, ou en Italien mais un demi-milliard d’adultes obèses et 1 milliard d’hypertendus dans le monde. Ces quelques chiffres extraits des 3 publications de l’édition en ligne du 4 février de la revue The Lancet, certes réconfortants pour la France, tirent la sonnette d’alarme sur 3 comorbidités ou facteurs de maladie cardiaque, en croissance exponentielle : l’obésité, l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle. La charge d’obésité aurait ainsi doublé en 30 années seulement affectant aujourd’hui, plus d’un habitant sur 10 dans le monde. Mais c’est aussi un bilan des tendances de 1980 à 2008 et des disparités entre différentes régions du monde, avec au crédit des pays riches, une lutte contre l’hypercholestérolémie et l’hypertension qui, dans certains pays porte ses fruits.

Cette analyse, menée par une équipe internationale coordonnée par le Pr. Majid Ezzati de l'Imperial College de Londres (UK) et le Dr Goodarz Danaei de la Harvard School of Public Health (US), a été financée par l'OMS et la Fondation Bill et Melinda Gates Foundation.


Cette analyse porte sur les données mondiales disponibles pour évaluer la façon dont l'indice de masse corporelle (IMC), la pression artérielle et le cholestérol changé entre 1980 et 2008. Elle aboutit à des chiffres astronomiques :

Sur l'obésité : Plus d'un adulte sur dix obèse dans le monde, avec une prévalence plus élevée chez les femmes, soit 205 millions d'hommes et 297 millions de femmes obèses en 2008. La proportion de femmes et d'hommes adultes obèses augmente respectivement de 7,9% à 13,8% et de 4,8% à 9,8% entre 1980 et 2008. L'IMC (rapport du poids d'une personne à sa taille au carré, mesurée en kg par mètre carré, kg/m2>30 kg/m2) a augmenté de 0,4 kg/m2 par décennie pour les hommes et 0,5 kg/m2 pour les femmes, avec une augmentation plus élevée aux États-Unis (+1 kg/m2 par décennie), suivie par la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Royaume-Uni. L'IMC est le plus élevé dans les régions du Pacifique avec 70% de personnes de plus avec un IMC de 34-35 kg/m2 par rapport à certains pays d'Asie du Sud-Est ou d'Afrique subsaharienne. L'IMC est le plus faible au Bangladesh (femmes : 20,5 kg/m2) et en République Démocratique du Congo (hommes : 19,9 kg/m2). Et les Français et les Françaises s'en sortent bien avec respectivement des IMC de 25,9 et 24,8.

Sur la pression artérielle et donc l'hypertension, l'analyse de l'évolution entre 1980 et 2008 montre une légère diminution de la prévalence de l'hypertension, mais cette tendance, résultat des efforts de dépistage et de traitement menés, ne compense pas l'augmentation du nombre d'hypertendus, lié au vieillissement de la population, qui atteint 1 milliard de personnes. En général, les hommes ont une pression artérielle plus élevée que les femmes. Certains pays de l'Est et d'Afrique atteignent aujourd'hui des taux comparables avec ceux d'Europe occidentale dans les années 1980.

Sur le taux de cholestérol, les niveaux moyens diminue dans les pays riches en mais augmentent en Asie et dans la région du Pacifique. Un indice qui traduit le développement des maladies non transmissibles dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Certains pays d'Europe occidentale comme le Groenland, l'Islande, l'Andorre, et l'Allemagne ont les plus hauts niveaux de cholestérol du monde, avec un taux sérique moyen d'environ 5,5 mmol / L. Le plus bas taux de cholestérol est relevé en Afrique sub-saharienne à 4,08 mmol / L pour les hommes et 4,27 mmol / L pour les femmes. Enfin, la Grèce a le plus faible taux de cholestérol chez les hommes et les femmes des pays à revenu élevé.

Conclusion : Le sommet de l'ONU sur les maladies non transmissibles, programmé en septembre prochain devra accorder toute attention à la prévention de ces facteurs de risque cardio-vasculaire, qui se développent inexorablement vers les pays en développement.

Sources: The Lancet Early Online Publication 4 February 2011.

· DOI: 10.1016/S0140-6736(10)62037-5 "National, regional, and global trends in body-mass index since 1980: systematic analysis of health examination surveys and epidemiological studies with 960 country-years and 9.1 million participants."

· DOI: 10.1016/S0140-6736(10)62038-7 "National, regional, and global trends in serum total cholesterol since 1980: systematic analysis of health examination surveys and epidemiological studies with 321 country-years and 3.0 million participants."

· DOI: 10.1016/S0140-6736(10)62036-3"National, regional, and global trends in systolic blood pressure since 1980: systematic analysis of health examination surveys and epidemiological studies with 786 country-years and 5.4 million participants."

Adaptation, mise en ligne Claire Tancrède, Santé log, réactualisé le 5 février 2011

Accéder à l'Espace Nutrition-obésité, Cardio

Lire aussi: DIABÈTE : Un raz-de-marée aux Etats-Unis, les CDC alertent -