Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Les enfants en surpoids manquent de vitamine D

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 2 semaines
Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism

Cette étude révèle une association entre des carences en vitamine D, l’obésité infantile et des niveaux plus élevés de résistance à l'insuline et donc un risque accru de diabète de type 2. Des résultats publiés dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism de l'Endocrine Society, qui viennent confirmer les conclusions d’une précédente étude publiée dans la même revue. Voilà donc, chez l’Enfant, la carence en vitamine D liée à l’obésité.

Les taux élevés de carence en vitamine D ont déjà été identifiés dans des groupes de population obèses et d'autres études ont fait le lien entre de faibles taux de vitamine D et les maladies cardiovasculaires ou encore le diabète de type 2. Mais les mécanismes par lesquels l'obésité et ses comorbidités sont liées à la carence en vitamine D ne sont pas totalement compris. Cette étude a donc examiné les associations entre niveaux de vitamine D et habitudes alimentaires chez les enfants obèses, et vérifié les liens entre vitamine D et les différents marqueurs d'anomalies du métabolisme et de l'hypertension artérielle.


«L'étude conclut que les enfants obèses à faible taux de vitamine D ont un niveau plus élevé de résistance à l'insuline», explique le Dr. Micah Olson, de l'Université du Texas et auteur principal de l'étude. «Bien que notre étude ne puisse pas prouver le lien de causalité, elle suggère que les faibles niveaux de vitamine D pourraient jouer un rôle dans le développement du diabète de type 2." Dans cette étude, les chercheurs ont mesuré les niveaux de vitamine D, la glycémie, les niveaux sériques d'insuline, l'IMC et la tension artérielle chez 411 enfants obèses et 87 témoins non obèses. Les participants ont également fourni des informations diététiques, sur leur apport alimentaire quotidien.

«De mauvaises habitudes alimentaires telles l'absence de petit déjeuner, un apport trop élevé de sel et une consommation exagérée de jus de fruits ont été associées à des carences de vitamine D chez les enfants obèses", explique l'auteur. "De futures études sont nécessaires pour vérifier qu'une supplémentation en vitamine D pourrait améliorer les paramètres cliniques tels que l'insulino-résistance. »

Source: Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM) Published online before print November 9, 2011, doi: 10.1210/jc.2011-1507 “Vitamin D Deficiency in Obese Children and Its Relationship to Glucose Homeostasis” (Visuel © Gabriel-Ciscardi - Fotolia.com)
Accéder à toutes les actualités sur l'Obésité

Accéder à notre dossier Obésité de l'enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-)- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi: OBÉSITÉ INFANTILE: Carence en vitamine D, risque d'obésité -

Autres actualités sur le même thème