Vous recherchez une actualité
Actualités

PARENTALITÉ: Faut-il toujours donner la priorité aux enfants?

Actualité publiée il y a 6 années 1 semaine 3 jours
Social Psychological and Personality Science

Les parents récoltent ce qu’ils sèment, titre cette étude néerlandaise, qui montre, à travers 2 expériences que mettre le bien-être de l’enfant avant celui des parents, non seulement rend les parents plus heureux mais aussi plus épanouis dans leur parentalité. Une conclusion qui peut paraître en contradiction avec l’idée, largement partagée, que mettre l’enfant « au centre du monde » peut affecter le bien-être des parents. Mais une conclusion qui confirme aussi que prendre soin et avoir de l’attention pour les autres, et particulièrement pour les siens, apporte plus de bonheur et de sens à la vie.


Les chercheurs de l'université d'Amsterdam et de Colombie britannique (Canada) ont donc exploré la relation entre un comportement centré sur l'enfant et le bonheur et l'épanouissement des parents, en menant 2 études auprès de 322 parents.

· Dans la première étude, les auteurs ont demandé aux parents de définir, à l'aide d'une échelle enfant leur mode de parentalité puis par questionnaire d'évaluer leur bonheur et le sens de leur vie.

· Les chercheurs constatent que plus les parents ont une parentalité centrée sur l'enfant, plus le bonheur déclaré est élevé et le but dans la vie lié au fait d'avoir des enfants.

· Dans la seconde étude, les participants ont été invités à raconter les activités d'une précédente journée et de décrire ce qu'ils avaient ressenti lors de chaque activité. Les résultats indiquent que plus les parents éprouvent des sentiments positifs à l'égard de leurs enfants et moins ils éprouvent de sentiments négatifs, plus ils donnent du sens aux activités partagées avec les enfants. En outre, le bien-être des parents les plus « centrés » sur les enfants n'est pas affecté au cours des autres activités de la journée, ce qui suggère que ce type de parentalité ne nuit pas à l'épanouissement des parents dans leurs activités d'adultes.

Ce qui frappe dans cette étude, c'est que les parents « centrés » sur leurs enfants ressentent moins d'affect négatif » (negative affect) que les autres parents, que ce soit lors des activités partagées avec les enfants ou lors de leurs activités propres, l'affect négatif étant ici défini comme un score de sentiments comme la frustration, l'ennui, la dépression ou la déprime, le stress, la colère ou l'hostilité, l'anxiété ou la déconsidération.

Le bien-être lié à l'attention pour les autres : Les parents investis dans le bien-être de l'enfant sont bien, en moyenne, les plus heureux et les plus épanouis, ce qui est plus logique, dans leur rôle de parents. Ce lien entre le tropisme pour l'enfant et le bien-être des parents, qui peut sembler en contraste avec les risques possibles aussi du surinvestissement dans les enfants, contribue à la preuve que le bien-être est lié à l'attention portée autres plutôt qu'à soi-même.

Source: Social Psychological and Personality Science DOI: 10.1177/1948550613479804 Oct 14, 2013 Parents Reap What They Sow: Child-Centrism and Parental Well-Being (Visuel © solovyova - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le thème de la Parentalité

Accéder au Dossier de Santé log « Parentalité : une affaire de famille ou de société ? »- Pour y accéder, vous devez être inscrit ou vous identifier

Lire aussi : SOCIÉTÉ: Donner de son temps peut en faire gagner

Journée mondiale de la GENTILLESSE: Pourquoi donner fait du bien

Autres actualités sur le même thème