Vous recherchez une actualité
Actualités

PARENTALITÉ: L'ocytocine pour renforcer l'implication du père?

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 semaine
Biological Psychiatry

De nombreuses recherches ont montré la capacité de l'ocytocine, mais plutôt chez les femmes, à faciliter la relation sociale, les relations conjugales et parentales. Cette étude de l’Université Bar-Ilan (Israël) publiée dans la revue Biological Psychiatry, montre que l'administration d'ocytocine chez les pères aussi, augmente leur engagement parental, avec des effets parallèles observés chez les nourrissons. Mais est-il besoin d'en arriver là? L'ocytocine est un neuropeptide qui joue un rôle important dans la formation l'attachement. Des études ont déjà montré que l'administration intranasale d'ocytocine augmente la confiance, l'empathie et la réciprocité sociale. Dans cette étude, le Dr Ruth Feldman, auteur principal, et son équipe ont examiné si l'administration d'ocytocine aux parents améliore les processus physiologiques et comportementaux qui soutiennent leur engagement social avec leur bébé, renforce leur parentalité et affecte processus physiologiques et comportementaux liés, chez l'enfant. Les chercheurs se sont concentrés sur le père, sur 35 pères en fait, et leurs nourrissons âgés de 5 mois, et les ont observés à 2 reprises, une fois après administration nasale d'ocytocine et une fois après administration d’un placebo. 40 minutes, après l’administration d’ocytocine, les pères et les enfants ont été réunis, en face-à-face, pour un jeu qui permettait d’apprécier le comportement du père et de l'enfant. Les niveaux d'ocytocine salivaires ont été mesurés plusieurs fois après l'administration du médicament et chez les pères, et chez les enfants (qui n’en avaient pas reçu).

L'ocytocine augmente aussi chez les nourrissons ! «Nous constatons, qu'après administration d'ocytocine, le niveau salivaire d'ocytocine augmente de façon spectaculaire chez les pères, jusqu'à être multiplié par 10, mais en plus, des augmentations similaires sont constatées chez leurs nourrissons. Et simultanément, le comportement et la réciprocité sociale, le regard et le comportement exploratoire du père et de l'enfant progressent. L'arythmie sinusale respiratoire, une mesure de l'engagement social est plus élevée chez le père et chez l'enfant". Le père est donc affecté par le même mécanisme biologique –déjà identifié chez les femmes- que la mère, commente le Rédacteur en chef de la revue. Mais y-a-t-il moyen d'exploiter ce « pouvoir »de l'ocytocine pour favoriser l'engagement paternel ? Car, dans ce cas, l'ocytocine serait un traitement possible pour renforcer la parentalité.

Autres actualités sur le même thème