Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE DE POIDS: Des composés capables de transformer la mauvaise graisse en énergie

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 2 semaines
Nature Cell Biology

Toujours cette même piste de la graisse brune, poursuivie par ces chercheurs de prestigieux instituts américains, qui identifient, avec cette étude de laboratoire, plusieurs composés chimiques capables de convertir des cellules graisseuses blanches en cellules de graisse brune productrices d’énergie. Une avancée, certes, mais qui révèle, déjà à ce stade expérimental, de lourds effets secondaires possibles.

Les chercheurs de Harvard et du Massachusetts General Hospital, soutenus par le Laboratoire Roche, rappellent, qu'au contraire de la graisse blanche qui va s'accumuler en masse adipeuse, la graisse brune dont le rôle est de maintenir une température corporelle va se convertir en énergie et permettre de « brûler » les calories. La graisse brune se trouve principalement chez les nouveau-nés, mais également chez les adultes en moindre quantité, et les scientifiques émettent l'hypothèse que la conversion de cellules adipeuses blanches en cellules adipeuses brunes chez l'adulte peut permettre la perte de poids. Une hypothèse jusque-là corroborée par des études sur l'animal, suggérant que des adipocytes blancs exposés au froid ou à certaines molécules peuvent se convertir en cellules adipeuses brunes.


Ici, ils identifient un certain nombre de composés chimiques présentés comme prometteurs, qui pourraient donc être la base de pilules « miracles » pour maigrir. Au départ, les chercheurs ont cherché une méthode leur permettant d'évaluer rapidement un grand nombre de composés chimiques ayant cette capacité de conversion, sont partis de cellules souches humaines et, alors que les adipocytes bruns produisent une protéine spécifique, UCP1, ils ont utilisé cette protéine comme un «marqueur» pour identifier les cellules qui commençaient à se spécialiser en cellules de graisse brune.

Au total, 867 produits chimiques ont été testés sur la base de ce process et finalement 83 ont été sélectionnés pour leur capacité à obtenir, à partir de cellules adipeuses blanches des cellules de graisse brune produisant la protéine UCP1.

Enfin, 2 de ces composés s'avèrent inhiber une protéine appelée JAK (ou agissent comme des inhibiteurs de JAK), qui joue un rôle important dans le système immunitaire, ce qui peut signifier que ces composés pourraient entrainer des effets secondaires sur le système immunitaire.

  • Les cellules obtenues ressemblaient bien à des cellules adipeuses brunes sous microscope, présentaient plus de mitochondries, étaient plus actives sur le plan métabolique et, en conclusion brûlaient plus d'énergie.

Cependant, ces cellules « commutées », presque similaires à des cellules brunes présentaient encore certaines signatures génétiques similaires aux cellules adipeuses blanches. Ce qui suggère que la conversion n'est pas tout à fait aboutie.

En conclusion, si la recherche poursuit son avancée sur la voie de la graisse brune, en identifiant des composés ayant cette capacité, nous en sommes toujours à un stade très précoce. Finalement rien ne vaut un mode de vie sain, un régime équilibré et la pratique de l'exercice. Car même s'il existait une pilule miracle de perte de poids, l'exercice apporte des bénéfices irremplaçables pour la santé.

Source: Nature Cell Biology December 8 2014 doi:10.1038/ncb3075 White-to-brown metabolic conversion of human adipocytes by JAK inhibition.

Plus d'études sur la Perte de poids, la Graisse brune

Autres actualités sur le même thème