Vous recherchez une actualité
Actualités

PHTALATES: Une exposition élevée multiplie le risque d'obésité

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 2 semaines
ENDO 2012

Les enfants obèses ont été plus fortement exposés à un type de phtalate, le di(2-éthylhexyl) phtalate (DEHP), que les enfants non obèses, conclut cette étude, qui montre que le risque d'obésité augmente en fonction du niveau de la substance chimique mesurée dans la circulation sanguine. Ces conclusions, présentées à la 94e réunion annuelle de l'Endocrine Society à Houston, montrent l'importance de réduire l'exposition des enfants.

Ce di-éthylhexyle phtalate (DEHP), est un type courant de phtalate, utilisé pour assouplir le plastique dans certains jouets pour enfants et présent également dans de nombreux produits ménagers. Un risque d'obésité 5 fois plus élevé : Dans l'étude, les enfants avec les plus hauts niveaux de DEHP dans le sang ont un risque d'obésité 5 fois plus élevé que les enfants les moins exposés, présentant les niveaux les plus faibles de DEHP. Le Pr Mi Jung Park, co-auteur et endocrinologue pédiatrique au Sanggye Paik Hospital de Seoul, commente : « Bien que cette étude ne démontre pas la causalité entre l'exposition aux phtalates et l'obésité infantile, elle adresse un avertissement au public et recommande de prendre des mesures pour réduire cette exposition, surtout chez les enfants». Car on retrouve ce phtalate dans certaines sucettes, des contenants alimentaires en plastique, du matériel médical et des matériaux de construction tels que les revêtements de sol en vinyle, dans des produits de soins comme certains savons, shampoings ou vernis à ongles.


Un niveau élevé de DEHP directement corrélé à l'IMC et au % de masse grasse : Des études ont déjà montré que les phtalates peuvent changer l'expression des gènes associés au métabolisme des graisses, suggérant un lien entre les concentrations de métabolites de phtalates et un tour de taille accrue. Ici, l'équipe du Dr Park a mesuré les niveaux sériques de DEHP chez 204 enfants âgés de 6 à 13 ans, dont 105 atteints d'obésité et 99 de poids normal. Les chercheurs ont divisé ces mesures DEHP en quatre groupes allant de 40,2 ng / ml à 69,7 à 177,1 ng / ml. Les auteurs constatent que les enfants obèses présentent un niveau significativement plus élevé de DEHP dans le sang, soit 107 ng / ml vs 53,8. Ce niveau élevé de DEHP est directement corrélé à l'indice de masse corporelle et au pourcentage de masse grasse. Ce risque accru d'obésité avec l'élévation des niveaux de DEHP s'avère indépendant d'autres facteurs tels que l'activité physique et l'apport calorique quotidien.

Une preuve supplémentaire sur le lien entre exposition aux phtalates et risque d'obésité.

Source: ENDO 2012: The 94th Annual Meeting Phthalate, environmental chemical is linked to higher rates of childhood obesity (Visuel © elfe2000 - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les Phtalates

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Lire aussi : L'OBÉSITÉ infantile liée aux PHTALATES présents dans les produits de soin

Autres actualités sur le même thème