Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉVENTION des CHUTES des personnes âgées : La pratique du tai-chi recommandée

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 semaine
Journal of the American Geriatrics Society

Prévenir les chutes chez les personnes âgées, par la pratique du tai-chi, c’est la nouveauté des dernières recommandations de l’American et British Geriatrics Societies qui citent cette pratique comme un exemple d'exercice d’équilibre, de mouvement et d’énergie, mais aussi la conclusion scientifique d’une métaanalyse menée par ces 2 sociétés savantes et publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society.

Selon l'OMS, ce sont bien entendu, les adultes âgés de plus de 65 ans qui subissent le plus grand nombre de chutes mortelles. Dans le monde, chaque année, 37,3 millions chutes seraient assez graves pour nécessiter des soins médicaux. L'OMS confirme la nécessité de véritables stratégies de prévention devant mettre l'accent sur l'éducation des personnes âgées et de leurs proches, la formation, la création d'environnements plus sûrs et même le développement de la recherche liée aux chutes.


Eviemment ces recommandations incluent l'attention à apporter à d'autres facteurs de chute chez les personnes âgées. En particulier, dans cette optique de prévention des chutes, médecins et autres professionnels de santé doivent évaluer la santé cardiaque, neurologique, la santé des pieds, les traitements en cours ou encore le cadre de vie, la mobilité, la force et l'équilibre de la personne âgée. Enfin, les personnes âgées qui ne sont pas habituées à exercer une activité physique régulière, doivent, avant de commencer la pratique du tai-chi, consulter leur médecin au sujet des activités physiques adaptés à leur état de santé.

Un travail d'équipe multidisciplinaire: Ces directives originales sont nées de la nécessité de mettre à jour des recommandations datant, pour les Etats-Unis et le Royaume-Uni, de 2001. Ces nouvelles recommandations ont été rédigées par un groupe d'experts comprenant des kinésithérapeutes, pharmaciens, infirmières et experts en orthopédie, soignants à domicile, professionnels de la médecine d'urgence et… des patients âgés. Ces experts ont analysé l'ensemble des études de cohorte publiées. Ils se sont tout particulièrement intéressés aux études portant sur des moyens non médicamenteux pour prévenir les chutes en dehors des hôpitaux.

Le groupe recommande:

· Que les personnes âgées suivies par un professionnel de santé soient interrogées au moins une fois par an sur leurs chutes et leur fréquence et sur leurs difficultés de marche ou d'équilibre.

· Que toutes les interventions pour prévenir les chutes comportent un volet exercice qui inclut l'équilibre, la marche et l'entraînement de la force comme le tai-chi, soit dans le cadre de programmes de groupe ou de programmes individuels à la maison.

· le tai-chi en raison de nouvelles données montrant que ce type d'exercice est particulièrement bénéfique pour la prévention des chutes. Une revue Cochrane écrite en 2009 a effectué une méta-analyse de 4 essais et conclue que la pratique du Tai-Chi réduit le risque de chute de 35% par rapport aux témoins (rapport de risque RR 0,65, IC 95% 0,51 à 0,82).

Ces recommandations axées ici sur l'exercice physique englobent également la réduction des traitements médicamenteux, l'évaluation et le traitement de l'hypotension artérielle, la prise de vitamine D, l'entretien et le soin des pieds…

Source: Journal of the American Geriatrics Society. First published online: January 13 “Panel on Prevention of Falls in Older Persons, American Geriatrics Society and British Geriatrics Society. Summary of the Updated American Geriatrics Society/British Geriatrics Society Clinical Practice Guideline for Prevention of Falls in Older Persons.”, traduction, mise en ligne Maurice Chevrier, Santé log, le 17 janvier 2011 (Visuel NHS)

Lire aussi: ACCIDENTS de la vie courante : MAIS COMMENT PRÉVENIR les chutes, 1ère cause chez la personne âgée Accéder au Dossier Perte d'autonomie du patient âgé (Tableau et visuel) (Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier)


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018