Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ en France: Le bien-être fait défaut, la santé aussi

Actualité publiée il y a 5 années 2 semaines 7 heures
Axa Prévention

Des adultes majoritairement préoccupés par leur santé, des jeunes stressés, la santé mentale des Français n’est pas au beau fixe, selon ce second Baromètre de la Santé des Français proposé par AXA Prévention. Etat de santé mais aussi pouvoir d’achat, environnement, logement et chômage, les préoccupations sont nombreuses et se font plus aiguës avec…la crise. Un manque de bien-être préjudiciable à la santé.


Alors que 86% des Français se disent en forme, 80% sont néanmoins préoccupés par leur santé et seuls 24% sont réellement en bonne santé. Un décalage entre la santé déclarée et l'état de santé qui se vérifie aussi bien entre les bonnes résolutions et le passage à un mode de vie Santé. Car si selon les Français, soigner sa santé, c'est bien ne pas fumer (pour 70% d'entre eux), avoir une bonne alimentation (54%) et être positif (50%), la réalité est toute différente.

Seuls 4 Français sur 10 adoptent un « comportement santé » : 21% des Français grignotent entre les repas, 26% fument, 37% ont une consommation d'alcool à risque, et 29% n'ont pas de relations sociales régulières. 48% des personnes n'effectuent pas de suivi médical régulier, 58% n'ont pas une alimentation équilibrée et 66% ne pratiquent pas l'activité physique recommandée. 28% des Français sont en surpoids important ou obèses et, sur la base de l'IMC, seul 1 Français sur 2 est à un poids normal. Enfin, 37% présentent une consommation d'alcool à risque et 13% sont alcoolo-dépendants, une consommation excessive particulièrement chez 59% des 65 ans et plus.

Les jeunes apparaissent plus stressés et davantage touchés par la dépression et le manque de sommeil. Ainsi, 52 à 53% des moins de 34 ans reconnaissent un stress élevé. 31% des 25-34 ans sont touchés par la dépression et déjà, 28% des moins de 25 ans…Les 25 et 34 ans sont aussi ceux qui rencontrent le plus de troubles du sommeil (41%). Enfin, on retrouve une forte prévalence du binge drinking, soit chez un jeune sur 5.

En conclusion, des résultats qui traduisent un manque de bonheur et de bien-être préjudiciable à la santé.

Autres actualités sur le même thème

Pages