Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC: Et si la cigarette rendait schizo?

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 3 jours
The Lancet Psychiatry

Un risque plus élevé de psychose quand on fume est confirmé cette très large méta-analyse de chercheurs du King College de Londres qui va néanmoins plus loin qu’une simple association entre la maladie psychotique et le tabagisme. En effet, ses conclusions publiées dans le Lancet Psychiatry suggèrent très fortement, mais sans en apporter néanmoins la preuve, le rôle causal du tabagisme dans la psychose, aux côtés d'autres facteurs génétiques et environnementaux. Un dernier point important, alors que peu d’études ont abordé, simultanément, l’impact combiné du tabac avec d’autres substances comme le cannabis, sur le risque de psychose.

L'association tabagisme-psychose est déjà connue, mais ses raisons ne sont pas claires. Différentes hypothèses ont été proposées pour expliquer pourquoi les personnes souffrant de psychose sont plus susceptibles de fumer. Celles-ci comprennent la tentative de soulager l'ennui ou la détresse, voire les symptômes mêmes de la schizophrénie ou encore les effets secondaires des antipsychotiques.


Cette méta-analyse de 61 études d'observation portant au total sur 15.000 fumeurs et 273.000 non-fumeurs a analysé les taux de tabagisme chez les participants présentant un premier épisode psychotique et constate que

· 57% des participants sont fumeurs,

· Les participants psychotiques sont 3 fois plus susceptibles de fumer

· les fumeurs quotidiens psychotiques ont développé leur psychose, environ 1 an plus tôt que les non-fumeurs, ce qui remet en question l'hypothèse du tabagisme pour « réduire » ses symptômes de psychose.

· la consommation de substances autres que le tabac, est très peu abordée dans ces études.

Les chercheurs britanniques formalisent donc ainsi plusieurs conclusions, suggérant fortement une relation de cause à effet :

1. l'utilisation quotidienne de tabac est associée à un risque accru de psychose quel que soit le type de l'étude, cas-témoins (ou comparaison de la prévalence de la psychose entre fumeurs et non-fumeurs à un temps t) et des études prospectives (suivi de participants fumeurs et non-fumeurs sur la durée et évaluation de l'incidence de la psychose).

2. La prévalence du tabagisme chez les patients psychotiques est 3 fois élevée que chez les témoins en bonne santé.

3. le tabagisme est associé à un développement plus précoce, soit à un plus jeune âge, de la maladie psychotique.

4. enfin, un âge plus précoce d'expérimentation du tabac est associé à un risque accru de psychose.

Exposition à nicotine et excès de dopamine : Dr James Mac Cabe, du King College de Londres et auteur principal de l'étude, commente : «Bien qu'il soit difficile de déterminer le sens de la relation, nos résultats suggèrent que le tabagisme soit pris au sérieux en tant que facteur de risque possible de psychose ». Les chercheurs invoquent aussi les effets du tabac sur l'activité du système de la dopamine dans le cerveau : l'exposition à la nicotine, en augmentant la libération de dopamine, pourrait favoriser le développement de la psychose.

Une nouvelle raison d'arrêter de fumer : Si des études à long terme sont nécessaires pour éclaircir encore la relation entre le tabagisme quotidien, le tabagisme sporadique, la dépendance à la nicotine et le développement de troubles psychotiques, dans l'attente, ce risque accru de psychose est une raison supplémentaire de s'abstenir de fumer.

Source: The Lancet Psychiatry 09 July 2015 doi: 10.1016/ S2215-0366(15)00152-2 Does tobacco cause psychosis?

Lire aussi:

TABAGISME: Fumer crée un stress, arrêter réduit l'anxiété -

CANNABIS et SKUNK: C'est la consommation cumulée de THC qui mène à la psychose –

Autres actualités sur le même thème