Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH: Des scientifiques du NIH identifient une nouvelle protéine qui inhibe le virus

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 semaines
PNAS-NIH

Le rôle de cette protéine, CXCL4, est déjà à l’étude dans la prévention et le traitement de l’infection, nous révèlent ces chercheurs, car son mécanisme et sa composition sont totalement différents par rapport à toutes les autres protéines déjà connues qui régulent la circulation des cellules immunitaires. En se liant directement au virus, CXCL4 est capable d’empêcher le VIH de pénétrer dans une cellule hôte humaine. Ces résultats, passionnants, publiés dans les Comptes-rendus de l’Académie des sciences américaine (PNAS), promettent de nouveaux développements thérapeutiques.

Cette protéine, appelée CXCL4 (ou PF-4), identifiée par ces scientifiques du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID- NIH) s'avère capable de supprimer le VIH dans le sang des personnes infectées, en se liant au VIH de manière à l'empêcher d'entrer dans une cellule humaine. La recherche a été dirigée par le Pr Paolo Lusso, chef du département pathogenèse virale du NIAID.


CXCL4 appartient à une famille de molécules appelées chimiokines qui contribuent à réguler la circulation des cellules immunitaires à travers le corps, également inhibitrices du VIH car capables de contrôler le niveau de réplication du virus chez les individus infectés et donc la progression de l'infection. Mais la protéine CXCL4 se lie différemment des autres chimiokines, au virus. Son site de liaison est situé sur la couche externe du VIH. Les chercheurs ont travaillé à définir la structure cristalline au niveau atomique de ce site de liaison, qui pourrait donc être la nouvelle cible prometteuse pour le développement de nouveaux traitements ou vaccins contre le VIH.

CXCL4 diffère des autres chimiokines à de nombreux égards :

· Les 4 autres chimiokines inhibent l'infection par liaison à l'un des 2 récepteurs, nommés CCR5 et CXCR4 utilisés par le virus pour se fixer et pénétrer dans les cellules immunitaires. CXCL4, elle, se lie directement à la surface extérieure du virus.

· Les autres chimiokines se lient à des formes de VIH qui utilisent les récepteurs CCR5 et CXCR4, CXCL4 se lier à une grande variété de souches de VIH, quelle que soit leur spécificité en matière de récepteurs.

· Enfin, alors que les autres chimiokines sont principalement constituées de cellules immunitaires, CXCL4 est constituée de plaquettes, ces cellules impliquées dans la coagulation du sang.

Le Dr Lusso et son équipe vont poursuivre des recherches afin de mieux comprendre le rôle de CXCL4 dans l'infection au VIH et chercher à valider l'effet protecteur de si CXCL4, ainsi démontré en laboratoire, …sur l'Homme.

Source: PNAS DOI: 10.1073/pnas.1207314109 (2012) Identification of the platelet-derived chemokine CXCL4/PF-4 as a broad-spectrum HIV-1 inhibitor via NIH NIH scientists identify new HIV-inhibiting protein (Visuels CDC)

Autres actualités sur le même thème