Actualités

VIH-TB : VIVRE avec le VIH et mourir de la tuberculose, c'est évitable

Actualité publiée il y a 11 années 3 mois 1 semaine
ONUSIDA

Sur près de 10 millions de nouveaux cas de tuberculose chaque année, 1,4 millions se produisent chez des personnes vivant avec le VIH. L’Onusida s’exprime donc à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2011, résolu à réduire de moitié d’ici 2015 le nombre des décès dus à la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH et tire le signal d’alarme: “Deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient mourir de la tuberculose d’ici 2015 si aucune action urgente n’est décidée”.

Depuis 2002, le nombre de patients tuberculeux ayant bénéficié du dépistage du VIH a été multiplié par 80, c'est déjà un progrès mais d'autres sujets d'inquiétude surgissent tels que l'émergence de la pharmacorésistance ou le manque d'accès aux tests de détection. La situation TB-VIH reste critique: au moins un tiers des 33 millions de personnes vivant avec le VIH à travers le monde sont infectées par la tuberculose à l'état latent. La plupart des cas de TB, VIH-positifs reste concentrée en Afrique sub-saharienne, là où l'accès aux thérapies et aux tests reste le plus déficient. Sur les 33 millions de personnes vivant avec le VIH seuls 630.000 ont été testés pour la tuberculose et 29.000 ont été mis ont bénéficié d'un traitement préventif à l'isoniazide. Enfin, chaque année, près de 500.000 personnes infectées par le VIH, 20 à 30 fois plus susceptibles de développer la maladie, meurent de la tuberculose.


Aujourd'hui, il existe des outils pour prévenir beaucoup de ces décès –– un test de détection de la tuberculose plus rapide et plus précis a été mis au point –– et l'accès aux traitements antirétroviraux a été considérablement amélioré. Ainsi, chaque année, ce sont aujourd'hui plus d'1 million de patients TB qui sont testés pour le VIH. Mais, sur les 0,3 millions patients atteints de tuberculose identifiés, seuls 200.000 ont pu bénéficier de traitements préventifs et 90.000 d'un traitement antirétroviral.

La pharmaco-résistance est en progression avec aujourd'hui plus de 500.000 nouveaux cas estimés de tuberculose à bacilles multi résistants (MDR-TB) dont 10% pharmacorésistants à l'ensemble des traitements de seconde intention (XDR-TB).

Les professionnels de santé sont interpelés, appelés à surveiller, pour la TB, les personnes vivant avec le VIH et à prescrire, le cas échéant, un traitement préventif ou un traitement anti-TB conformément aux directives nationales. Pour Onusida, l'une des premières mesures à adopter serait l'accès universel pourv les personnes vivant avec le VIH au outils de diagnostic de la tuberculose et aux traitements adaptés. Par ailleurs, l'Organisation rappelle les mesures de prévention de la TB chez les professionnels de Santé, des mesures classiques puisque la TB se transmet par la toux et les éternuements.

Le défi des prochaines années: la tuberculose est évitable et curable, par le dépistage de la tuberculose partout où les gens vivent avec le VIH, l'accès au traitement préventif (isoniazide) et les mesures de prévention de la tuberculose dans les lieux et les groupes de population à forte prévalence de TB et de VIH. Pour réussir, il faut “la contribution des communautés affectées par la tuberculose et le VIH qui doivent, elles aussi, continuer d'intensifier leurs actions conjointes pour déployer rapidement ces services et sauver des vies”, rappelle Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'Onusida.