publicité
Document sans titre

Afficher toutes les thématiques

A la une

Lisez moi avec webReader     Newsletter                                           Toutes les actus de la spécialité     Inscription au flux RSS Santélog     Santélog sur Twitter

CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause

Actualité publiée il y a 2 jours

Inserm et

Cette équipe de chercheurs de l’Inserm révèle l’évolution importante de l’impact des facteurs de mode de vie sur le risque de cancer du sein, au cours de la vie. Cette étude menée sur les données de près de 70.000 femmes montre que si avant la ménopause, 6 cancers sur sein sur 10 ne sont pas attribuables à des facteurs comportementaux, après la (...) (...)

DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer   |   CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale   |   CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces   |   CANCER en France: Des données de survie hétérogènes mais encourageantes   |   CANCER du SEIN: Des indices épigénétiques déjà présents dans le tissu sain   |   CANCER du SEIN: Une alimentation riche en fibres dès l’adolescence pour réduire le risque   |   RECONSTRUCTION MAMMAIRE: L'injection de graisse n’augmente pas le risque de cancer   |   CANCER COLORECTAL: 15% des diagnostics sont posés avant 50 ans   |   CANCER de la PEAU: Quand les bactéries prêtent main forte aux cellules cancéreuses   |   CANCER de l’OVAIRE: Un nouveau facteur génétique identifié   |   LYMPHOME associé au virus d'Epstein-Barr: Une nouvelle immunothérapie adoptive   |   OBÉSITÉ: Une hormone naturelle pour contrer le cancer du côlon   |   CANCER: Découverte d'un suppresseur de tumeur puissant et prometteur   |   CANCER de l’OVAIRE: Les sels d’or contre l’arthrite agissent aussi contre la tumeur   |   COMPLÉMENTS MINCEUR: Quand le chrome devient cancérigène   |   CANCER du SEIN: Doit-on attendre 50 ans pour se faire dépister?   |   VOLTARÈNE (diclofénac): Un anticancéreux prometteur?   |   GLIOME: Des liposomes intelligents qui chopent les tumeurs   |   HYPNOSE: Une option prometteuse dans la chirurgie éveillée du cancer du cerveau   |   CANCER du POUMON: 3 coups fatals pour venir à bout des formes résistantes   |   CANCERS du sein, poumon, mélanome…Le palbociclib réduit la croissance tumorale   |   CANCER du FOIE: La crocine du safran efficace en prévention   |   e-CIGARETTE: La preuve de dommages cellulaires similaires au cancer est-elle là?   |   GLIOME: Cibler la voie Notch pour supprimer la tumeur   |   CANCER du SEIN: L’espoir des conjugués anticorps-médicament   |   PLAIES CHRONIQUES: Le ver parasite et cancérigène qui booste la cicatrisation   |   CANCER: Un patient atteint sur 3 continue à travailler   |   La maladie PARODONTALE associée à un risque accru de cancer du sein   |   CANCER de l’OVAIRE: Mieux le dépister pourrait sauver des vies   |   CHIMIOTHÉRAPIE: Le peptide qui protège la fertilité   |  

Dernières actualités

DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer

Journal of Molecular Biology

Cette étude de scientifiques américains des National Institutes of Health (NIH) et du National Human Genome Research Institute va peut-être "révolutionner" le diagnostic des cancers. Ces chercheurs identifient ici une signature génomique particulière, issue d’une modification chimique de l'ADN appelée méthylation, qui permet de contrôler l'expression des (...)

CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale

Cell Reports

Ces chercheurs de l’Université de Miami identifient et décrivent le rôle d’une protéine particulière, Sting, dans le développement du cancer colorectal. En effet, cette voie de signalisation joue un rôle important: elle alerte le système immunitaire. Mais lorsque la voie "sting" est dysfonctionnelle, l'organisme perd toute capacité à (...)

CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces

Nature Communications

 Cette nouvelle technique, le "mito-amorçage" (ou mito-priming) développée par des scientifiques de l'Université de Glasgow permet de mieux comprendre comment les cellules cancéreuses meurent. Cette découverte, importante, publiée dans la revue Nature Communications, a des implications directes pour valider l’efficacité de nouveaux anticancéreux. Ici la (...)

publicité

Espace connaissances

Cancer du sein : comment sécuriser le parcours de soins des patientes opérées en ambulatoire


Article paru dans santé log Soins à domicile n° 38-39

Article du 01-06-2014
par Equipe de rédaction

Soin des plaies en oncologie (1/6)

Les spécificités en oncologie

Article paru dans santé log Soins à domicile n° 38-39

Article du 01-06-2014
par Equipe de rédaction

Soins des plaies en cancérologie (1/4)

signes cutanés des cancers

Article paru dans santé log Soins à domicile n° 30

Article du 15-01-2013
par Equipe de rédaction