36203 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

FRITES SURGELÉES: L'acrylamide, un composé lié à la cuisson, cancérigène?


Actualité publiée le 29-09-2012
Journal of Agricultural and Food Chemistry

Ces frites précuites contiennent un composé acrylique, l’acrylamide, qui peut accroître le risque de cancer, révèle cette étude publiée fin août dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry. Rien n‘est moins sûr, rétorque la Food Standards Agency britannique qui va néanmoins lancer d’autres études sur la présence d’acrylamide dans l’alimentation et ses possibles effets.

Découverte en 2002 par des chercheurs suédois, l’acrylamide est présent en grande quantité dans féculents et les aliments transformés comme les frites surgelées et les chips. Sa présence soulève quelques « préoccupations » depuis la découverte de l’association entre une exposition –mais massive à hauteur de 900 fois l’équivalent de l’exposition humaine- chez la souris, et une incidence accrue de cancer. Un résultat qui reste néanmoins controversé, précisent les auteurs. Or le procédé utilisé couramment par les industriels de l’agroalimentaire dans la fabrication de produits congelés précuits ou cuisinés à haute température comme les frites surgelées ou de nombreux plats à emporter, entraînerait la formation de cette substance, l’acrylamide, à l'intérieur des produits alimentaires.

L’étude menée ici par des chercheurs des universités de Reading et de Leeds (UK) devait déterminer si les processus industriels actuels entrainent bien la formation d’acrylamide à l'intérieur des frites, ce que l’étude confirme, et comprendre quelle est la cause de cette production d'acrylamide. En effet, les chercheurs constatent que des pommes de terre exposées à des températures élevées puis traitées avec du glucose, « produisent » bien de l'acrylamide. Les chercheurs ont pu mettre au point un modèle qui prédit la concentration d'acrylamide en fonction du mode de traitement des frites.

Alors qu’à ce stade, l’effet cancérigène de l’acrylamide n’est pas démontré, la Food Standards Agency (FSA) annonce qu'elle a financé plusieurs projets de recherche sur l'acrylamide afin de mieux comprendre comment elle se forme et examiner quelles mesures peuvent être prises pour réduire ses concentrations dans les aliments. La FSA conclut néanmoins, qu’en l’état des données disponibles, il n'est pas possible de tirer de conclusions définitives sur le risque de cancer lié à a présence d'acrylamide dans les aliments. Cette étude va donc servir de déclencheur au débat et à la recherche sur les effets de l’acrylamide dans les aliments.

Source: Journal of Agricultural and Food Chemistry DOI: 10.1021/jf302415n online August 28 2012 Kinetic Model for the Formation of Acrylamide during the Finish-Frying of Commercial French Fries.


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Environnement
Nutrition
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PARACÉTAMOL : Exposition prénatale et perte de masculinité
Actualité publiée hier
RISQUE CARDIAQUE : Bientôt un vaccin contre l’excès de cholestérol ?
Actualité publiée hier
CHIRURGIE ORL : 6 tasses de café moulu pour mieux la guider
Actualité publiée hier
PSYCHO : Les visages familiers sont toujours plus sympathiques
Actualité publiée hier
PSYCHO : Quand les émotions nous submergent
Actualité publiée il y a 3 jours
Maladie de HUNTINGTON : Le test sanguin qui prédit son apparition et suit sa progression
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE : Apnée chez la mère et risque de réanimation à la naissance
Actualité publiée il y a 3 jours
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée il y a 4 jours
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée il y a 4 jours
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée il y a 4 jours
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée il y a 4 jours
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 5 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 5 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 5 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 6 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 6 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 6 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 6 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 8 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 7 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 10 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 11 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 13 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 10 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 7 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 7 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 7 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 8 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 8 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques