Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: Pourquoi les parents doivent montrer l'exemple

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 15 heures
Demos Publisher

Le mode de vie des parents et en particulier leur comportement « avec l’alcool » a un impact significatif sur les habitudes de consommation des enfants à l'adolescence et plus tard dans la vie. C’est la conclusion de cet organisme britannique, Demos, dont l’analyse de données de cohorte et d’interviews de 50 familles affectées par l'alcool, suggère que plus les parents boivent…moins leur éducation sera à la fois stricte et chaleureuse. Bref, la consommation d'alcool des parents a non seulement un impact sur le "style parental" mais aussi sur la consommation d’alcool des enfants, plus tard dans la vie.

Si la majorité des parents consomment de l'alcool avec modération, cette enquête britannique estime que près de 2,5 millions d'enfants au Royaume-Uni, vivent dans des familles touchées par l'abus d'alcool. Le rapport est basé sur les données d'une étude de cohorte de naissance qui a recueilli des informations sur la consommation d'alcool des parents (quantité, fréquence) et la vie familiale. Les chercheurs ont dégagé 4 types principaux de comportement parental, démissionnaire, laisser-faire, autoritaire et combinant la discipline et l'affection. Les chercheurs ont ensuite cherché à déterminer si les styles parentaux avaient un lien avec les niveaux de consommation d'alcool des enfants une fois âgés de 16 ans puis 34 ans. Pour compléter leur analyse, les auteurs ont mené des entretiens approfondis avec 50 familles dont au moins un des parents fréquentait un service de soutien au sevrage alcoolique. L'analyse constate que, · Les parents combinant beaucoup d'affection avec une discipline cohérente ont des enfants majoritairement « sans problème » avec l'alcool, plus tard dans la vie. · Les parents décrits par les enfants comme des buveurs impénitents sont moins susceptibles d'apporter cette éducation affection –discipline. En particulier, les mères « buveuses, qui sont près de 3 fois plus susceptibles que les pères dans la même situation de ne pas apporter ce mode d'éducation. · Les enfants de ces mères, fortes consommatrices d'alcool, sont plus susceptibles d'être coutumiers d'abus d'alcool (binge drinking) à l'âge adulte. En revanche, ce même niveau de consommation d'alcool perçu chez le père ne montre pas d'association avec les niveaux de consommation des enfants plus tard dans la vie…


Au global, même si ce problème est fréquent au sein des familles, du moins au Royaume-Uni, très peu de parents « osent » recourir aux services de soutien contre la dépendance à l'alcool et très peu de parents, qui abusent de l'alcool ont conscience des dégâts possibles sur leurs enfants. C'est donc une toute nouvelle stratégie de prévention et de communication qui pourrait/devrait être développée auprès des familles ou des parents avec l'identification précoce et le soutien aux parents qui ont un problème d'alcool, alors que leurs enfants sont encore jeunes.

Source: Demos online December 7 2012 Feeling the Effects (Visuel © EJ White - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'Abus d'alcool

Lire aussi : BINGE DRINKING: Un gène de prédisposition à l'abus d'alcool?

Autres actualités sur le même thème