Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT: Et si l'introduction d'une préparation permettait d'allaiter plus longtemps?

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 3 semaines
Pediatrics

Cette étude de l’Université de California - San Francisco, sans renier du tout le principe de l’allaitement maternel, est la première à suggérer, que l’introduction précoce d’une préparation pour certains nourrissons permet à leurs mères d’allaiter plus longtemps. Ces conclusions, publiées dans la revue Pediatrics, constatent que donner de petites quantités de formule pour nourrisson dans les premiers jours de la vie des nouveau-nés qui subissent des pertes de poids peut effectivement augmenter la durée de l'allaitement maternel.

Tous les efforts de santé publique portent sur l‘élargissement de l'allaitement maternel, voire sa prolongation et donc sur la réduction de l'utilisation des préparations pour nourrisson à l'hôpital après la naissance. Mais cet essai randomisé de l'UC San Francisco montre que certains bébés pourraient bénéficier d'un recours précoce à ce type de formule. L'auteur principal de l'étude, le Dr Valerie Flaherman, professeur adjoint de pédiatrie à l'UCSF indique, d'après ses constatations, que les cliniciens pourraient envisager de recommander l'utilisation temporaire de petites quantités de préparation pour nourrisson aux mamans dont les bébés subissent une perte de poids importante durant les premiers jours de vie.


L'étude a porté sur 40 nouveau-nés à terme qui avaient perdu plus de 5% de leur poids de naissance durant les premières 48 heures de vie. Ces bébés ont été répartis au hasard pour recevoir soit un peu de préparation pour nourrisson (soit 7g de lait maternisé à la seringue après chaque allaitement) ou continuer avec l'allaitement maternel exclusif. Afin de ne pas interférer avec l'allaitement, les bébés recevaient de petites quantités de lait maternisé 8 à 12 fois par jour. La seringue était utilisée pour éviter la confusion sein-tétine chez les bébés. Les bébés « sous préparation » n'en n'ont plus reçue dès que leurs mères commençaient à produire suffisamment de lait soit 2 à 5 jours après la naissance.

A l'âge de 3 mois,

· 79% des bébés nourris aussi avec de petites quantités de formule étaient sous allaitement maternel exclusif, vs 42% des bébés qui n'avaient reçu que l'allaitement maternel.

· 95% des bébés ayant reçu aussi de petites quantités de formule étaient encore allaités (allaitement mixte et exclusif) vs 68% des bébés qui n'avaient reçu que l'allaitement maternel.

Si l'utilisation d'une préparation est presque une incitation à l'arrêt allaitement, ici, la recommandation sert un objectif très différent. «Plutôt que de donner des biberons entiers de préparation qui vont rendre le retour du bébé à l'allaitement maternel extrêmement difficile, une petite quantité de supplémentation avec un point d'arrêt fixé à l'avance va atténuer le stress de la mère face à la perte de poids du bébé.

L'allaitement maternel et ses bénéfices pour les bébés, dont la réduction du risque d'infections et d'allergies et l'apport d'un l'équilibre nutritionnel, pendant les six premiers mois n'est pas remis en question. Mais certaines femmes ne produisent pas immédiatement suffisamment de lait après l'accouchement, les bébés perdent alors du poids et de nombreuses mères vont stresser sur leur capacité à donner suffisamment de lait, ce qui, finalement, va les convaincre d'arrêter d'allaiter au cours des 3 premiers mois. L'étude suggère donc que proposer à ces bébés une petite quantité de préparation va redonner confiance aux mamans et les convaincre de poursuivre l'allaitement.

Face à d'autres experts qui jugent ces conclusions provocantes, les auteurs eux-mêmes interprètent leurs résultats avec prudence et prévoient de les confirmer par des études plus vastes. Mais l'idée est là, aider à prolonger l'allaitement maternel, reconnu comme la meilleure méthode pour l'alimentation des nourrissons.

Source: Pediatrics online May 13, 2013 doi: 10.1542/peds.2012-2809 Effect of Early Limited Formula on Duration and Exclusivity of Breastfeeding in At-Risk Infants: An RCT

Lire aussi: ALLAITEMENT maternel: Parce que le lait de la mère contient plus de 700 bactéries!

ALLAITEMENT: Les préparations pour nourrisson? Toxiques pour les cellules du bébé

Accéder aux dernières actualités sur l'Allaitement

Accéder au Dossier allaitement maternel, mixte ou artificiel de Santé log Petite Enfance- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème