Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT: Les bébés allaités au sein ont un meilleur comportement

Actualité publiée il y a 10 années 6 mois 3 semaines
Archives of Disease in Childhood

La durée ou l’absence d’allaitement maternel sont-elles associées à un risque de troubles du comportement de l’enfant, plus tard, à l'âge de cinq ans? C’est ce qu’a cherché à déterminer cette vaste étude de l’université d’Oxford, publiée dans les Archives of Disease in Childhood, qui conclut que les enfants allaités au sein pendant plus de quatre mois s’avèrent 33% moins susceptibles d'avoir des troubles du comportement en comparaison des enfants “privés” de lait maternel.

Si cette étude a bien trouvé une association entre allaitement et comportement, elle ne démontre pas de lien de cause à effet. Les auteurs rappellent que de nombreux facteurs entrent en jeu dans le choix du mode d'allaitement et influent sur le comportement des enfants. En particulier, l'étude n'a pas évalué si les mères qui n'avaient pas allaité, ne pouvaient pas ou avaient choisi de ne pas allaiter.


Ces chercheurs de l'Université d'Oxford reconnaissent qu'il est naturel pour tous les enfants à l'occasion de se comporter de manière inappropriée et d'avoir un accès de colère de temps en temps. Ils se sont donc tout particulièrement intéressés aux comportements inappropriés répétitifs sur une période de temps, qui interfèrent de manière importante avec la vie quotidienne des enfants et de leurs familles et qui ont un impact négatif sur le développement de l'enfant. Des problèmes de comportement peuvent inclure une nervosité excessive et l'anxiété, l'hyperactivité ou des problèmes de comportement, comme le mensonge ou le vol.

L'étude a utilisé les données de la Millennium Cohort Study (MCS) portant sur des enfants nés au Royaume-Uni pendant une période de 12 mois en 2000-2001 et sur les paires mère-enfant qui avaient participé à une évaluation lorsque les bébés étaient âgés de 9 mois, puis une autre évaluation à l'âge de 5 ans. Au total, les données portant sur 10.037 paires mère-enfant étaient disponibles. L'allaitement maternel a été classé comme “jamais”, “moins de 2 mois”, “de 2 à 3,9 mois” ou “plus de 4 mois”. Les troubles du comportement ont été évalués lorsque l'enfant avait 5 ans, en utilisant un questionnaire (Strengths and Difficulties Questionnaire-SDQ). Environ 10% des enfants avaient un comportement problématique.

Les chercheurs constatent que chez les enfants prématurés et à terme, environ 65% des mères ont commencé à allaiter. Parmi les bébés nés à terme, 29% ont été allaité pendant au moins 4 mois, comparativement à 21% des bébés prématurés. Pour les femmes qui ont allaité pendant plus de 4 mois, la durée moyenne de l'allaitement maternel est de 9,6 et 9,8 mois. À 5 ans, 15,2% des enfants dans le groupe prématurés et 11,9% des enfants dans le groupe terme présentaient des scores SDQ anormaux traduisant problèmes de comportement.

Une fois ajustés avec tous les facteurs de confusion potentiels,

· les enfants nés à terme et nourris exclusivement au sein pendant plus de 4 mois s'avèrent 39% moins susceptibles d'avoir des problèmes de comportement que ceux qui n'ont jamais été allaités au sein ( OR 0,61, IC: 95% de 0,45 à 0,83).

· Les enfants allaités pendant plus de quatre mois, mais pas exclusivement au sein, s'avèrent 33% moins susceptibles d'avoir des troubles du comportement que les enfants jamais allaités (OR 0,67, IC: 95% de 0,54 à 0,83).

· Les enfants allaités pendant moins de 4 mois ne présentent pas de différence dans la probabilité de problèmes de comportement par rapport aux enfants non allaités.

· Les enfants prématurés nourris au sein exclusivement ou non-exclusivement au sein pendant plus de trois mois ne réduisent pas leur risque de développer des problèmes de comportement (OR 1,20, IC: 95% de 0,45 à 3,22, et ou 1,02, IC : 95% de 0,44 à 2,37, respectivement).

Le lait maternel contient des acides gras essentiels nécessaires au développement du cerveau et l'allaitement maternel implique plus d'interactions mère-enfant et une meilleure communication.

Les chercheurs «suggèrent que la durée de l'allaitement maternel est associée à moins de problèmes comportementaux chez les enfants nés à terme." C'est un nouvel argument au bénéfice de l'allaitement maternel, qui, au bout de 4 mois peut donc être associé à une diminution du risque de troubles du comportement.