Vous recherchez une actualité
Actualités

ASTHME: 30 minutes d'exercice physique par jour pour le contrôler

Actualité publiée il y a 3 années 11 mois 1 semaine
BMJ Open Respiratory Research

Non seulement l’exercice physique n’est pas contre-indiqué avec l’asthme mais « une prescription » de 30 minutes par jour, ce qui équivaut aux recommandations standard, peut contribuer à aider les patients à mieux respirer, selon cette étude de l'Université Concordia, présentée dans le British Medical Journal Open Respiratory Research. Les conclusions appellent les cliniciens à faire ces recommandations à leurs patients.

L'asthme sévère est une affection chronique des voies aériennes qui touche entre 1 et 3 % de la population mondiale. Elle est caractérisée par une gêne respiratoire permanente, une activité physique limitée, des crises nocturnes fréquentes, et des crises d'asthmes prolongées qui nécessitent un traitement par voie générale.


Ici, les chercheurs de l'Université Concordia, de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et de plusieurs autres instituts de recherche ont regardé les effets de la pratique de l'exercice physique de 643 patients asthmatiques.

Leur analyse constate que

· sur l'ensemble des participants, 40% déclarent ne pratiquer aucune activité physique. Et seuls 13% pratiquent les 30 minutes d'exercice recommandées.

· les participants qui pratiquent régulièrement une activité physique d'une intensité adaptée, ont 2,5 fois plus de probabilités de parvenir à maîtriser leurs symptômes et donc « contrôler » leur asthme, que les participants qui n'en pratique aucune.

· L'exercice, même modéré s'avère efficace contre la maladie : « « On ne parle pas de courir un marathon », explique Simon Bacon, auteur principal de l'étude et professeur au Département des sciences de l'exercice à Concordia. 30 minutes par jour de marche, de vélo ou de yoga suffisent à réduire sensiblement les symptômes de l'asthme.

Bien pratiquée, l'activité n'aggrave pas les symptômes de l'asthme : Si autrefois, on pensait que la pratique de l'exercice pouvait entraîner un essoufflement et déclencher les crises d'asthme, l'étude confirme, qu'à condition de pratiquer cette activité de manière adaptée, il est possible d'éliminer le risque de bronchospasme d'effort. Il s'agit d'utiliser son inhalateur avant l'entraînement, puis de prendre le temps de récupérer après l'effort.

Même quand on souffre d'asthme, il n'y a aucune raison valable de ne pas faire d'exercice : C'est le message lancé par cette étude : « Il vaut mieux bouger que de ne rien faire, et il est préférable d'en faire plus que moins. Même un tout petit peu d'activité est bénéfique. » L'issue de cette étude pourrait-elle être la prescription d'activités physiques. C'est l'appel des chercheurs aux cliniciens, la recommandation aux patients asthmatiques de faire de l'exercice en plus d'une bonne observance des traitements pharmacologiques classiques.

Source: Communiqué Concordia Just 30 minutes a day: Regular exercise relieves asthma symptoms et BMJ Open Respiratory Research 2015, doi:10.1136/bmjresp-2015-000083 Association between patterns of leisure time physical activity and asthma control in adult patients

Plus de 50 études sur l'Asthme

Autres actualités sur le même thème