Vous recherchez une actualité
Actualités

ASTHME: L'obésité maternelle multiplie par 4 le risque de l'enfant

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 6 jours
Paediatric and Perinatal Epidemiology

Le tabac et l'excès de poids de la mère, certes 2 facteurs déjà connus d’asthme chez les bébés, mais cette étude va plus loin. Elle montre que les enfants de mères obèses avant la conception, ont un risque multiplié par 4 d'avoir une respiration sifflante, l'un des principaux symptômes de l'asthme- par rapport aux enfants de mères à poids normal. Ces conclusions viennent d'être publiées dans la rvue Paediatric and Perinatal Epidemiology.

Le fait que l'excès de poids durant la grossesse a de nombreuses conséquences négatives n'est pas une information nouvelle. Cette étude met en lumière un des conséquences de l'obésité maternelle, avant la grossesse.


Ces chercheurs du Centre de recherche en épidémiologie environnementale (CREAL) de la Spanish Foundation for Science and Technology ont évalué l'impact de l'obésité chez les mères sur le risque de respiration sifflante chez l'enfant, un symptôme associé à la susceptibilité à l'asthme durant la petite enfance. Lors d'une crise d'asthme, les muscles entourant les voies respiratoires deviennent enflammés et le passage de l'air est réduit entraînant cette respiration sifflante.

Le Dr Stefano Guerra, auteur principal de l'étude et son équipe, ont analysé les données de 1.107 couples mère-enfant participant à la cohorte espagnole Inma sur la petite enfance et l'environnement.
Leurs résultats confirment l'association entre l'obésité maternelle et une respiration sifflante quel que soit le poids de l'enfant et après ajustement avec les autres facteurs de confusion, comme l'éducation de la mère, son âge, ses antécédents de tabagisme… Bien que l'obésité maternelle n'augmente pas la fréquence des épisodes de respiration sifflante, les enfants de mères obèses sont plus susceptibles d'avoir une respiration sifflante que les enfants de mères de poids normal (11,8% vs 3,8%). L'obésité avant la grossesse de la mère est associée à un risque accru chez l'Enfant, de fréquents épisodes de respiration sifflante (RR : 4,18) mais pas isolés (RR 1,05). La relation entre l'obésité avant la grossesse et ce risque accru de respiration sifflante chez les enfants s'avère indépendante des autres facteurs.

Source: Paediatric and Perinatal Epidemiology 2013, 27, 100 doi: 10.1111/ppe.12013 Maternal Prepregnancy Obesity is an Independent Risk Factor for Frequent Wheezing in Infants by Age 14 Months (Visuel@ Jeinny Solis S.)

Lire aussi : GROSSESSE et SURPOIDS: Risque de retard de croissance pour l'Enfant?

GROSSESSE et SURPOIDS: Des conséquences à vie pour l'enfant

GROSSESSE tardive et OBÉSITÉ: Un risque multiplié de complications

GROSSESSE: L'obésité maternelle néfaste pour le cerveau de l'enfant

Accéder aux dernières actualités sur l'Asthme

Accéder au Dossier Asthme et rhinite allergique. Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages