Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: La dysfonction du gène SHANK2 déconnecte les neurones

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 1 semaine
Inserm et PLoS Genetics

Déjà associé aux troubles du spectre autistique, le gène SHANK2 qui code une protéine localisée au niveau des synapses, révèle de nouvelles mutations génétiques, qui, en perturbant la fonction des synapses, bloquent la communication entre les neurones. Ces résultats issus d’une collaboration internationale, dont l’Inserm, sont publiés dans l’édition du 9 février de la revue PLoS Genetics.

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont un groupe hétérogène de maladies du développement neurologique dont les origines génétiques sont mal connues. Des mutations dans plus d'une centaine de gènes ont déjà été associées aux TSA, mais les scientifiques en savent encore peu sur les effets de ces variants au niveau des synapses et sur leurs interactions avec d'autres variations génétiques. Il reste difficile d'évaluer leurs rôles précis dans les fonctions neurales et de hiérarchiser leur importance relative, explique l'Inserm.


La découverte de la suppression de copies du gène de SHANK2 par l'Autism Genome Project chez les patients atteints de TSA puis les analyses génétiques menées à l'institut Pasteur ont permis aux chercheurs d'identifier de nouvelles mutations dans le gène SHANK2, allant jusqu'à la perte totale d'une copie du gène SHANK2 chez certains patients.

Les chercheurs ont séquencé SHANK2 chez 455 patients atteints de TSA et 431 sujets témoins et rapproché ces résultats avec ceux rapportés par une étude précédente* (Berkel et al. 2010). Les chercheurs constatent,

· un nombre important de variantes chez 3,4% patients (OR : 2,37, IC 95% de 1,23 à 4,70).

· Dans les cultures de cellules neuronales, les variantes identifiées chez les patients ont été associés à une densité réduite synaptique et donc à une altération de la communication entre les neurones.

· 3 patients chez qui une copie du gène manquait, d'autres anomalies chromosomiques, rares ont été identifiées.

« Ces résultats confirment le rôle de la dysfonction du gène SHANK2 et l'importance cruciale des gènes synaptiques dans les troubles du spectre autistique », explique le Pr Thomas Bourgeron, de l'unité Institut Pasteur-CNRS de génétique humaine et fonctions cognitives.

Sources: Communiqué Inserm et PLoS Genet 8(2) doi:10.1371/journal.pgen.1002521 Genetic and Functional Analyses of SHANK2 Mutations Suggest a Multiple Hit Model of Autism Spectrum Disorders.

et* Nature Genetics 42(6):489–491”Mutations in the SHANK2 synaptic scaffolding gene in autism spectrum disorder and mental retardation” Berkel et al. (2010) (Visuel: “SHANK2 mutations in patients with ASD vignette Inserm »

Lire aussi :

AUTISME : Une protéine nommée Shank3B à l'origine de troubles autistiques

Accéder à toutes les actualités sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème