Vous recherchez une actualité
Actualités

BINGE DRINKING pendant les études, troubles cardiaques à la sortie

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 2 semaines
Journal of the American College of Cardiology

Alors que l’excès d’alcool est bien associé chez les adultes âgés une augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC), de mort subite d'origine cardiaque et de crise cardiaque, cette étude révèle, pour la première fois son effet chez le jeune adulte. Le binge drinking de l’étudiant peut conduire à la maladie cardiovasculaire juste un peu plus tard dans la vie, nous apprend en effet cette étude à paraître dans le Journal of the American College of Cardiology.


Consommer un grand nombre de boissons dans un court laps de temps entraîne des changements immédiats dans la circulation qui vont augmenter, à terme le risque de maladie cardiovasculaire. Le binge drinking, ici défini comme la consommation de 5 verres ou plus d'alcool dans un délai de 2 heures pour les hommes et de 4 verres ou plus pour les femmes, est devenu, en quelques années un des principaux problèmes de santé publique chez les jeunes des campus universitaires. Ainsi, aux Etats-Unis, les étudiants âgés de 18 à 25 ans ont les plus hauts taux de pratique du « binge » et, finalement, après quelques expérimentations, plus de la moitié de ces jeunes vont s'engager dans la pratique sur une base régulière.

Le Pr Shane A. Phillips, professeur agrégé de thérapie physique à l'Université de l'Illinois (Chicago) et auteur principal de l'étude démontre ici, au-delà de l'effet neurotoxique déjà connu du binge drinking, ses conséquences cardiovasculaires graves chez les jeunes adultes. Son équipe a suivi 2 groupes d'étudiants non-fumeurs en bonne santé, un groupe à antécédents de consommation excessive d'alcool et un groupe toujours abstinent. Ces étudiants participants ont également été interviewés sur leurs antécédents médicaux, leur alimentation, la fréquence de leurs excès et leurs antécédents familiaux.

Une altération de la fonction des cellules sanguines: Les auteurs constatent que les buveurs excessifs présentent une altération de la fonction des deux types principaux de cellules qui contrôlent le flux sanguin. Ces modifications vasculaires sont comparables à celles constatées chez des personnes qui consomment de l'alcool en excès tous les jours et constituent un signal précurseur d'athérosclérose et d'autres troubles ou événements cardiovasculaires.

Les jeunes adultes doivent prendre conscience, même jeunes, que l'excès d'alcool est associé à des conséquences cardiaques graves. D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si les dommages identifiés chez le jeune adulte peuvent être inversés avant le développement des maladies cardio-vasculaires.

Source: American College of Cardiology Binge drinking in college can lead to heart disease later in life

Accéder aux dernières actualités sur le Binge drinking

Autres actualités sur le même thème