Actualités

BIOLOGISTES et FMC: Médecins ou pharmaciens, mais tous dans l'attente d'un dispositif spécifique

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 1 semaine
Syndicat des biologistes

A quand un décret spécifique ? demande le Syndicat des biologistes, premier syndicat de biologistes libéraux. Car si les biologistes approuvent le principe du dispositif de Développement professionnel continu (DPC) instauré par la loi « Hôpital », la profession regrette d’un dispositif de formation et d’évaluation spécifique à la profession et demande au gouvernement des textes réglementaires nécessaires permettant de mettre en place un DPC adapté à l’exercice quotidien des biologistes médicaux.

Car, sous prétexte que les biologistes sont soit pharmaciens, soit médecins à l'origine, le gouvernement a jusqu'ici oublié de conserver un dispositif spécifique pour les biologistes médicaux, les renvoyant chacun dans leur corps d'origine.


Organisé par diplôme, le DPC n'a pas du tout prévu le cas des biologistes médicaux issus du corps des pharmaciens (à 75%) ou de celui des médecins (à 25%). Les biologistes, dans l'état actuel des textes en cours de finalisation, se trouvent assimilés à l'une ou l'autre de ces professions, ce qui réduira de manière notable la possibilité d'avoir des formations spécifiques et adaptées à leur exercice.

Pour le Syndicat, c'est un peu une négation de la profession de biologistes médicaux, un « oubli » qui va à l'encontre de l'esprit de l'ordonnance réformant la biologie qui, pour l'exercice de leur profession, les regroupe sous l'intitulé commun de biologistes médicaux.

Le Syndicat des biologistes revendique donc un dispositif spécifique à la profession et adresse au Ministre de la santé une demande d'étude d'un décret spécifique à la profession, permettant d'apporter au pilotage de son dispositif de formation, la connaissance concrète de l'exercice quotidien des laboratoires pour définir au mieux les besoins et les orientations nécessaires à la formation continue des biologistes médicaux. »

Après l'annonce d'une nouvelle baisse des tarifs et le blocage des modifications de la réforme de la biologie, la non prise en compte de la biologie médicale dans le cadre du DPC serait un nouvel affront fait la profession.

Autres actualités sur le même thème