Vous recherchez une actualité
Actualités

Cabines U.V. et CANCER : Bronzez, il n'y a rien à voir, disent les professionnels du bronzage

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 semaine
SNPBC

Le Syndicat national des professionnels du bronzage en cabine (SNPBC) répond à la récente étude Cabines U.V. : Juste 4 séances par an? 15% de risque de cancer en plus - de la Harvard Medical school, présentée à l’American Association for Cancer Research (AACR) qui alertait à nouveau sur ce risque accru de cancer mortel de la peau lié à l’utilisation des cabines U.V.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En France, les solariums sont parfaitement conformes à la réglementation, répond le SNPBC qui se porte en faux contre les affirmations des pouvoirs publics et relayées par les médias car elles sont erronées et particulièrement trompeuses. Objections du SNPBC, la réglementation française, gérée par le Ministère de la santé, serait l'une des plus rigoureuse d'Europe, avec pas moins de 11 organismes agréés par le Ministère de la Santé pour effectuer des contrôles indépendants. Selon le Syndicat toujours, les rapports de mesures effectuées par les organismes de contrôle agréés montre, qu'en 2010, seuls 45 solariums sur 6 278 vérifiés se sont avérés en dehors des limites règlementaires, soit une infraction aux normes dans 0,72 % des cas. Les infractions constatées dans 20 % des cas n'auraient rien à voir avec le métier du bronzage en cabine.


Pourtant les données scientifiques sont sans appel, elles confirment unanimement que l'utilisation des lits de bronzage est bien associé risque accru de cancer de peau et pour cette dernière étude, avec un effet dose-réponse.
On peut également rappeler la position de l'Académie nationale de Médecine, pour qui Le développement des cancers cutanés liés aux expositions aux U.V. artificiels est une réalité et qui confirme que la lumière solaire apporte déjà la quantité de rayonnement nécessaire à un bon équilibre physiologique et que la pratique du bronzage en cabine U.V. peut entraîner un phénomène d'addiction.
Enfin, le Groupe de Travail du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) composé de 20 scientifiques venant de 9 pays a analysé les conséquences des différents types de radiation sur la santé humaine et a classé les appareils de bronzage à émission d'UV comme "cancérogènes pour l'homme". Ces conclusions ont fait l'objet en 2009 d'un article publié par le Lancet Oncology.

Source: Communiqué SNPBC (Visuel dépliant INPES) et AACR « Increased Tanning Bed Use Increases Risk for Deadly Skin Cancers

Lire aussi : Cabines U.V. : Juste 4 séances par an? 15% de risque de cancer en plus -

Autres actualités sur le même thème