Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la THYROÏDE: Alerte aux surdiagnostic et au surtraitement

Actualité publiée il y a 6 années 2 semaines 5 jours
British Medical Journal

L’écart croissant entre l'incidence et le taux de décès liés au cancer de la thyroïde fondent l’alerte au surdiagnostic et au surtraitement de cancers à faible risque, lancée par ces chercheurs de la Mayo Clinic dans le British Medical Journal. En cause des techniques d’imagerie de plus en plus performantes qui vont détecter de tout petits nodules thyroïdiens sans danger réel. « Too much medicine », sur-titrent les auteurs.

L'échographie, le scanner et l'IRM sont capables de détecter de très petits nodules thyroïdiens dont beaucoup sont de plus en plus (dans 90% des cas) des cancers papillaires lents de la thyroïde, explique l'auteur principal, Juan Pablo Brito de la Mayo Clinic. De plus les observations (sur autopsie) montrent que les petits cancers papillaires de la thyroïde peuvent ne jamais progresser et ne jamais induire des symptômes ou le décès. Les patients peuvent ainsi être exposés à des traitements inutiles.


L'incidence du cancer de la thyroïde apparaît ainsi en forte augmentation depuis les années 1980, mais avec des variations entre les pays. Aux États-Unis, elle a augmenté de 3,6 cas/100.000 habitants en 1973 à 11,6 cas pour 100.000 en 2009. En France, leur prévalence est estimée à 8/6000. Ces cancers sont généralement traités par chirurgie seule, et l'auteur rappelle que c'est une intervention coûteuse à risque de complications comme les lésions nerveuses.Aux Etats-Unis, le nombre de ces interventions aurait triplé en 30 ans.

Or les taux de mortalité des cancers papillaires de la thyroïde restent stables, soit à 0.5/100.000 de 1979 à 2009. Cependant les patients traités, par thyroïdectomie, vont connaître des complications physiques, psychologiques, et auront besoin d'un traitement hormonal substitutif à vie.

Définir un protocole pour les microPLIC : Concrètement les chercheurs proposent la création d'une catégorie de « micro-cancers » à faible risque, « microPLIC », pour microPapillary Lesions of Indolent Course et appellent à de nouvelles recherches pour définir au mieux leur protocole de soins. A ce jour, compte-tenu du rapport bénéfice-risque incertain d'un traitement immédiat pour ces microPLIC, ils appellent les cliniciens à une prise de décision partagée avec le patient en leur offrant le choix entre une surveillance rapprochée ou un traitement immédiat.

Source: BMJ2013;347:f4706 27 August 2013 Thyroid cancer: zealous imaging has increased detection and treatment of low risk tumours (Vignette NIH, visuel Mayo Clinic)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer de la thyroïde

Autres actualités sur le même thème