Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Exercice physique et gestion du stress améliorent la qualité de vie

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 1 semaine
Society of Behavioral Medicine Annual Meeting

Diminution de l'humeur dépressive et augmentation de la qualité de vie. Si l’on a déjà démontré les bienfaits de l’exercice physique après traitement d’un cancer, cette étude de l'Université de Miami montre que les femmes atteintes d'un cancer du sein non métastatique et qui restent physiquement actives pendant le traitement peuvent réduire ainsi leur fatigue et leur risque de dépression. Cette étude, financée par le National Cancer Institute vient d’être présentée à la réunion annuelle de la Society of Behavioral Medicine.

Les femmes qui suivent un traitement pour le cancer du sein peuvent décider de faire face aux effets secondaires en restant allongées. Pourtant, selon cette étude, ces femmes auraient beaucoup à gagner en restant physiquement actives, tout au long du traitement. «Les patientes physiquement actives ont plus confiance en leur propre capacité à poursuivre les activités familiales, professionnelles ou sociales, qui apportent une satisfaction dans la vie », explique Jamie M. Stagl, étudiant au doctorat en psychologie clinique et co-auteur de l'étude. « Cela peut conduire à une fatigue diminuée, une meilleure qualité de vie et un risque de dépression réduit ». Les chercheurs ont suivi l'activité physique de 240 femmes juste diagnostiquées avec un cancer du sein non métastatique et recrutées 4 à 10 semaines après chirurgie. Les participantes ont participé durant 10 semaines à un groupe de thérapie comportementale de gestion du stress, ou à une journée d'éducation «self-help », pour le groupe témoin. Les chercheurs ont surveillé les niveaux d'activité physique déclarés par les patientes. L'importance des programmes de gestion du stress : Si des études ont déjà montré que la gestion du stress améliore les résultats du traitement du cancer du sein, cette étude révèle que de tels programmes sont d'autant plus bénéfiques qu'ils viennent s'ajouter à une activité physique. «Les femmes qui ont augmenté leur temps d'activité physique durant les semaines suivant la chirurgie et pendant leur traitement adjuvant ont ressenti bien moins de fatigue et ont conservé leur capacité à effectuer normalement les activités du quotidien», conclut l'auteur. Ces patientes montraient une diminution de l'humeur dépressive et une augmentation de la qualité de vie.


Source: Society of Behavioral Medicine Annual Meeting “« Physical Activity Adds to the Effects of Stress Management Intervention on Fatigue Interference, Depression, and Functional Quality of Life During Treatment for Breast Cancer” via Eurekalert (AAAS) Exercise improves quality of life during breast cancer treatment (Visuel © Christophe Baudot - Fotolia.com)

Lire aussi : CANCER du SEIN: Faire du sport pour éviter la récidive

Après-CANCER: Les femmes fument plus, boivent plus et font moins d'exercice -


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages