Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Une promenade quotidienne peut réduire le risque

Actualité publiée il y a 8 années 4 jours 2 heures
Cancer

Marcher, un peu chaque jour, est une forme d’exercice physique et peut suffire ou contribuer à réduire le risque de cancer du sein, nous explique cette étude. Une marche d’une heure et demie pourrait même réduire le risque de 30%. Cette nouvelle étude sur les bénéfices de l’activité physique en prévention du cancer du sein, soutenue par les US National Institutes of Health (NIH) et publiée dans l’édition du 25 juin de la revue Cancer, souligne en particulier l’intérêt d’une pratique régulière tout au long de la vie, à et après la ménopause.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette étude cas-témoins menée par l'University de North Carolina à Chapel Hill, la Mount Sinai School of Medicine et l'Université de Columbia, sur l'association déjà connue entre l'activité physique des femmes et leur risque de cancer du sein. Ces chercheurs ont recruté 1.508 femmes diagnostiquées avec un cancer du sein et 1.556 femmes sans antécédents de cancer du sein. Les femmes, âgées de 20 à 98 ans, ont été interrogées sur leurs niveaux d'activité physique durant leur vie, et pour chaque niveau d'activité, les chercheurs ont estimé le risque de cancer du sein.


Une réduction importante du risque à la ménopause: Si les femmes qui ont pratiqué régulièrement de l'exercice physique au cours de leur vie ont, en fait, le même niveau de risque que femmes qui n'ont signalé aucune activité physique régulière, ces résultats changent à et après la ménopause. Ainsi, les femmes ménopausées qui ont déclaré au moins 10 heures d'activité physique par semaine ont un risque significativement réduit.

Ainsi, après ajustement pour l'âge, les chercheurs constatent que:

· L'activité physique régulière pendant l'adolescence n'est pas associée à une différence de risque de développer un cancer du sein,

· les femmes qui ont pratiqué 10 à 19 heures d'activité physique par semaine, au cours de leur période de « pré-ménopause » ont un risque réduit de 33% de développer un cancer du sein après la ménopause vs celles qui n'ont signalé aucune activité régulière au cours de ces années (OR : 0,67, IC : 95% de 0,48 à 0,94).

· Les femmes qui ont pratiqué 9 à 17 heures d'activité physique pendant leur période de vie post-ménopause ont un risque réduit de 30% de développer un cancer du sein après la ménopause (OR : 0,70, IC : 95% de 0,52 à 0,95).

· Aucune différence significative n'est observée avec d'autres niveaux d'activité.

Les chercheurs concluent que l'activité physique régulière peut donc réduire le risque de cancer du sein chez certaines femmes, en particulier à la ménopause.

Source: Cancer. Published online June 25 2012 DOI: 10.1002/cncr.27433 Fat or fit: The joint effects of physical activity, weight gain, and body size on breast cancer risk.

Lire aussi: CANCER du SEIN: Un peu d'exercice physique pour beaucoup de risque en moins

CANCER du SEIN: Exercice physique et gestion du stress améliorent la qualité de vie

Et sur le cancer du sein

Autres actualités sur le même thème