Vous recherchez une actualité
Actualités

CARDIO: Réduire sa consommation de sel n'est pas forcément bénéfique

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 1 semaine
American Journal of Hypertension

Cette étude de la Cochrane Collaboration oubliée dans l’American Journal of Hypertension, ne suggère pas que consommer beaucoup de sel est bénéfique mais qu’avec une tension artérielle normale, une alimentation faible en sel ne réduit que légèrement la tension, mais conduit à de petites augmentations de substances telles que le cholestérol. N.B., cette étude ne modifie en rien les lignes directrices existantes sur la consommation de sel.

Il n'y a pas encore de consensus sur la réduction de l'apport en sel et la réduction des problèmes de santé chez des personnes ayant une tension artérielle normale. Alors que des essais randomisés ont montré que la réduction du sodium diminue la tension, il a également été montré que la réduction du sodium peut entraîner l'augmentation d'autres composés potentiellement dangereux dans le sang, dont les lipides et le cholestérol.


Il s'agit ici d'une analyse des études précédentes avec l'objectif de déterminer comment les régimes pauvres ou riches en sel peuvent affecter la tension et les niveaux d'une série de substances dans le sang. Les auteurs rappellent les prévisions du NICE britannique (National Institute for Health and Clinical Excellence) soit, une réduction de la consommation moyenne maximale de sel par adulte de 6 à 3 g par jour en 2025, se traduirait par 20.000 décès de maladie cardiaque et d'AVC, en moins, chaque année au Royaume-Uni. Leur méta-analyse a porté sur tout de même 167 études, publiées entre 1950 à 2011, examinant l'effet de l'apport de sodium sur la tension artérielle, les lipides et autres substances dans le sang. Elle a établi des comparaisons sur ces critères, entre un apport faible en sel et avec une consommation importante de sel.

Un apport en sel alimentaire était défini comme inférieur à la normale à environ 2,7 g de sodium par jour et supérieur à la normale au-delà de 3,4 g par jour. Les chercheurs constatent que:

· Chez les personnes blanches avec tension artérielle normale, la réduction du sodium entraîne une réduction de la tension très faible, de moins de 1%.

· Chez les personnes blanches avec tension artérielle élevée, la réduction du sodium entraîne, à court terme, une réduction de la tension faible, de 2% à 2,5% voire jusqu'à 3,5% (selon certaines études).

· Chez les personnes asiatiques et noires, la réduction du sodium entraîne une réduction de la tension artérielle généralement plus élevée.

· Des régimes alimentaires à faible teneur en sodium entraînent, en revanche, une augmentation significative des taux sanguins de rénine, aldostérone, adrénaline et noradrénaline ainsi qu'une augmentation de 2,5% du taux de cholestérol et de 7% des triglycérides.

Les auteurs suggèrent, en conclusion, que, chez les personnes ayant une tension normale, le bénéfice apporté par une réduction de la consommation de sel, une faible réduction de la tension artérielle peut être annulé par une augmentation des lipides et autres hormones.

La réduction systématique du sel n'est donc pas bénéfique à tous.

Source: American Journal of Hypertension (2011) Effects of Low-Sodium Diet vs. High-Sodium Diet on Blood Pressure, Renin, Aldosterone, Catecholamines, Cholesterol, and Triglyceride (Cochrane Review) (Visuels NHS)

Lire aussi: RISQUE CARDIAQUE: Et si le sel n'était pas si mauvais (bis)

RISQUE CARDIO: Et si le sel n'était pas si mauvais? -

Autres actualités sur le même thème