Vous recherchez une actualité
Actualités

CÉSARIENNE: Associée à un risque d'obésité pour le bébé

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 3 semaines
PLoS ONE

C’est une association à premier abord surprenante, révélée par cette étude britannique : Les bébés nés par césarienne sont plus susceptibles d'être obèses à l’âge adulte. Ces conclusions, issues d’une large méta-analyse des données disponibles, présentées dans la revue PLoS ONE, démontre une association et non une relation de cause à effet. En effet, de plus gros poids de naissance, eux-mêmes associés à un risque d’obésité, plus tard dans la vie, peuvent aussi justifier le recours à la césarienne.

Les chercheurs de l'Université de Londres soutenus par l'Imperial College ont étudié les liens possibles entre le mode d'accouchement et le poids des enfants plus tard dans la vie.


L'analyse constate que le risque de surpoids à l'âge adulte est accru de 26 % pour les bébés nés par césarienne et de 22% pour l'obésité. Il s'agit d'une méta-analyse de 35 études publiées jusqu'aux années 1970, une période durant laquelle la césarienne restait une option majoritairement réservée en cas de risque pour la mère ou pour l'enfant. Depuis les années 90, soulignent les auteurs, les taux de césariennes ont augmenté de 100%.

Les chercheurs ont identifié 35 études, portant, au total, sur 163.753 enfants nés dans 10 pays. L'IMC des enfants a été mesuré à des âges très différents, selon les études, allant de 18 à 70 ans. Par rapport aux participants nés par voie naturelle, les adultes nés par césarienne, présentent,

· une augmentation moyenne de l'IMC de 0,44 kg,

· un risque accru de 26% de surpoids (OR : 1,26),

· un risque accru de 22% d'obésité (OR : 1,22),

· et ces résultats valent de manière similaire pour les hommes et les femmes.

Le sujet mérite recherche : Sur cette période étudiée, il existe bien une forte association entre une naissance par césarienne et le risque d'un IMC plus élevé. Cependant, la période des études considérées pourrait aussi expliquer, en partie, l'augmentation des taux de surpoids observés. D'autres recherches restent nécessaires pour confirmer une relation de cause à effet ou l'intervention d'autres facteurs dans la relation. On connait ainsi les facteurs sous-jacents qui à la fois justifient une césarienne et augmentent le risque d'obésité chez les enfants : L'IMC élevé chez la mère, le diabète gestationnel, un statut socio-économique défavorisé.

Mais, prenant en compte à la fois l'épidémie d'obésité et la forte augmentation du recours aux césariennes, le sujet mérite recherche, soulignent les auteurs : Car il existe des mécanismes plausibles qui pourraient expliquer la relation directe, en particulier au niveau du microbiote intestinal qui diffère chez les bébés nés par césarienne et par voie naturelle. Ensuite, la compression de l'enfant pendant l'accouchement semble influencer l'expression de certains gènes impliqués dans le métabolisme.

Source: PLOS One February 27 2014 DOI: 10.1371/journal.pone.0087896 Mode of Delivery and Offspring Body Mass Index, Overweight and Obesity in Adult Life: A Systematic Review and Meta-Analysis

Accéder aux dernières actualités sur la Césarienne


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre