Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: Homme, Femme, attention chaque sexe a ses symptômes

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 4 jours
JAMA

Les symptômes de crise cardiaque peuvent varier considérablement, et surtout en fonction de l’âge et du sexe, confirme cette étude financée par le laboratoire Genentech. Exemple, les femmes éprouveront moins fréquemment des douleurs à la poitrine, en comparaison des hommes. Les conclusions de cette étude menée sur plus d’un million d’hommes et de femmes ayant subi un infarctus, publiées dans l’édition du 21 février du Journal de l'Association médicale américaine (JAMA), rappellent l'importance de la sensibilisation à tous les symptômes de l'infarctus.

Une crise cardiaque peut provoquer toute une série de symptômes différents, des douleurs thoraciques à des fourmillements dans les membres, un essoufflement ou des nausées. Cette grande variabilité des symptômes a poussé ces chercheurs à se demander : La douleur thoracique est-elle un bon indicateur pour chaque sexe ? Est-ce un facteur prédicteur de mortalité ?


Cette étude de cohorte menée par des chercheurs de la Watson Clinic et du Lakeland Regional Medical Center (Floride) et d'autres institutions universitaires américaines, a porté sur plus d'1 million et les femmes qui ont subi une crise cardiaque entre 1994 et 2006 et sur les liens existants entre les symptômes, les taux de mortalité et le sexe des patients. Elle tire ses données du plus grand registre au monde, le National Registry of Myocardial Infarction qui compte plus de 2 millions d'enregistrements de patients victimes d'une crise cardiaque de 1994 à 2006. Le seul symptôme enregistré dans ce registre était la présence ou l'absence de douleur ou de gêne thoracique, un symptôme classé comme présent ou absent avant l'admission, lors de l'admission, ou les deux à la fois.

- Les femmes victimes de crise cardiaque étaient, en moyenne, sensiblement plus âgées que les hommes (73,9 ans vs 66,5 ans).

- Plus d'hommes que de femmes se sont présentés avec le symptôme de douleur ou de gêne thoracique (42,0% vs 30,7%).

- Plus jeune est la femme, moins sa probabilité d'éprouver une douleur thoracique avant la crise est élevée :

- une femme âgée de moins de 45 ans est 30% plus susceptible qu'un homme du même âge de subir une crise cardiaque sans douleur à la poitrine (OR : 1,30, IC : 95%, de 1,23 à 1,36).

- une femme âgée de 45 à 54 ans, 26% plus susceptible (OR : 1,26, IC : 95%, de 1,22 à 1,30).

- une femme âgée de 55 à 64 ans, 24% plus susceptible (OR : 1.24, IC : 95%, de 1,21 à 1,27).

- une femme âgée de 65 à 74 ans, 13% plus susceptible (OR : 1,13, IC : 95%, de 1,11 à 1,15).

- une femme âgée de 75 ans ou plus, seulement 3% plus susceptible qu'un homme du même âge de subir une crise cardiaque sans douleur à la poitrine (OR : 1,03, IC : 95%, de 1,20 à 1,40).

- 14,6% des femmes et 10,3% des hommes décèdent à l'hôpital à la suite de leur attaque cardiaque.

- la mortalité est plus élevée chez les jeunes femmes (âgées de 54 ans ou moins) sans douleur à la poitrine que chez les hommes sans douleur à la poitrine.

- Vers 54 ans, l'absence de douleur à la poitrine est donc associée à un risque accru de décès chez les femmes vs hommes

- à l'âge de 65 ans, l'absence de douleur à la poitrine est associée à un risque moindre de décès chez les femmes vs hommes.

Alors que la douleur thoracique est rapportée par 42% des hommes mais « seulement » 30,7% des femmes et que plus la femme est jeune, moins sa probabilité d'éprouver une douleur thoracique avant la crise est élevée, ne pas éprouver de douleur thoracique ne signifie donc pas obligatoirement ne pas être à risque de crise cardiaque. D'autres symptômes tels que l'essoufflement, les sueurs et les nausées peuvent être à considérer. La sensibilisation aux différents signes possibles d'une crise cardiaque est donc essentielle pour les deux sexes, car l'assistance médicale d'urgence doit pouvoir être demandée aussi rapidement que possible en cas de suspicion de crise cardiaque.

Source: JAMA February 21 2012 Younger Women Have Symptoms Other Than Chest Pain and An Increased Risk of Dying After Heart Attack (Vignette FDA)

Accéder aux dernières actualités sur l'Infarctus

Lire aussi : INFARCTUS: Un hydrogel injectable pour réparer les cœurs en crise -

Autres actualités sur le même thème