Vous recherchez une actualité
Actualités

Dépendance à l'ALCOOL: L'ondansétron, un traitement expérimental et personnalisé

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
American Journal of Psychiatry

L'ondansétron (Zophren), un médicament actuellement utilisé pour traiter les nausées et les vomissements, souvent après une chimiothérapie, pourrait également être efficace contre la dépendance à l'alcool. Mais ce traitement encore expérimental dans cette indication, évalué par des chercheurs du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA/NIH) s’avère plus efficace chez les personnes présentant une combinaison spécifique de gènes qui régule la fonction et la liaison de la sérotonine, ciblée par ce traitement. Ces conclusions, publiées dans l'American Journal of Psychiatry, ouvrent une nouvelle voie thérapeutique, mais ciblée donc, sur un groupe spécifique de patients.

L'étude définit donc un génotype permettant de guider l'utilisation de l'ondansétron. Selon le Pr Kenneth R. Warren, des NIAAA c'est une étape vers le traitement personnalisé de la dépendance à l'alcool.


L'ondansétron agit en bloquant les récepteurs de la sérotonine et a déjà montré son efficacité pour certains groupes de personnes dépendantes à l'alcool : Une équipe de l'Université de Virginie a montré que les variations du gène qui code pour le transporteur de la sérotonine, une protéine qui régule la concentration de sérotonine entre les cellules nerveuses, peuvent influencer le niveau de la consommation d'alcool. Mais cet effet dépend des variations du gène transporteur de la sérotonine.

Un génotype adapté au traitement par l'ondansétron : Ici, l'équipe a étudié les variantes des gènes des récepteurs de la sérotonine, collectivement désignés comme HTR3, chez 300 personnes alcoolo-dépendantes qui participaient à un essai clinique sur l'ondansétron. Ils ont constaté que 3 variantes en particulier étaient associées à l'efficacité du traitement. A partir de l'ensemble de ces données, les chercheurs définissent un génotype de la réponse au traitement par l'ondansétron.

Source: American Journal of Psychiatry 2013 July 30 DOI: 10.1176/appi.ajp.2013.12091163 Determination of genotype combinations that can predict the outcome of the treatment of alcohol dependence using the 5-HT3 antagonist ondansetron (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur l'Alcool

Accéder au Dossier Alcoolodépendance, prévention, pathologies et traitements Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème