Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: A 3 ans, les enfants nous font déjà la leçon

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 4 semaines
Developmental Psychology

Aider les autres se fait parfois au détriment de ses propres objectifs. Mais lorsqu’un adulte demande son aide à un enfant âgé de 3 ans, que se passe-t-il ? Va-t-il poursuivre son objectif personnel, répondre indifféremment à toute demande de l’adulte, ou encore faire preuve de discernement? Surprenante étude menée à l’Université de Yale qui illustre qu’à 3 ans, les enfants sont capables d’apporter leur aide, avec discrimination, et même de nous faire la leçon. Les conclusions, présentées dans la revue Developmental Psychology montrent même que parfois, ces jeunes enfants refusent de répondre à la demande de l’adulte pour proposer une meilleure alternative.


Dès 3 ans, un grand discernement : En substance, dès 3 ans, face à la demande d'un adulte, un enfant s'avère capable de discernement. Ces 3 expériences, menées à Yale, avec 58 enfants âgés de 3 ans environ, le suggèrent en tous cas :

· - Dans la première expérience, les enfants se montrent moins enclins à de donner à l'animateur l'objet demandé lorsqu'il est hors d'usage et n'apportent leur aide que lorsqu'elle permettra de mener la tâche à sa fin.

· - La seconde expérience constate que ce n'est pas seulement l'effet d'une préférence pour des objets qui fonctionnent et que les enfants sont bien capables d'apporter un objet hors d'usage à l'animateur, s'il s'agit de le mettre à la poubelle (Schéma ci-contre).

· - La 3ème expérience montre que les enfants ne répondent pas à une demande concernant un objet hors d'usage si la tâche ne peut être accomplie qu'avec le même objet en état de marche mais qu'ils vont répondre à la demande si la tâche peut être effectuée avec n'importe quel objet.

Le but ultime, réussir : Des expériences qui montrent que dès 3 ans, les enfants perçoivent et se fixent comme objectif prioritaire, la réalisation de la tâche, pour laquelle l'adulte leur a demandé leur aide. Les conclusions vont plus loin, suggérant ainsi que l'enfant tentera de mettre en garde un adulte dans l'erreur, qui, par exemple saisit une boîte de crayons vides avec l'objectif de dessiner ou enfile un tee-shirt mouillé alors qu'il déclare avoir froid.

La plupart des enfants de 3 ans seraient capables de nous faire la leçon, d'expliquer aux adultes qu'ils ne prennent pas les meilleures décisions et finalement décident d'être utile autrement, explique le Pr Kristina R. Olson, de Yale, co-auteur de l'étude. Elle constate même que les très jeunes enfants sont très motivés à intervenir lorsque les choses dans le mauvais sens, et même quand on ne leur a pas demandé leur avis.

Pour le jeune enfant, aider quelqu'un signifie prêter attention au but ultime plutôt que de répondre « bêtement » à une demande expresse, concluent les auteurs, suggérant une capacité remarquable dès les premières années de vie de compréhension, de discernement, d'analyse et de critique !

Source: Developmental Psychology 2013 DOI: 10.1037/a0031715 When Kids Know Better: Paternalistic Helping in 3-Year-Old Children (Visuel© Ermolaev Alexandr - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Développement de l'Enfant

Autres actualités sur le même thème

Pages