Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Prématurité et personnalité en retrait

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 3 semaines
Archives of Disease in Childhood: Fetal & Neonatal Edition

C’est le lien suggéré par cette étude de l’Université de Warwick, qui associe une naissance très prématurée à une personnalité en retrait, voire à des signes d'autisme. Les conclusions présentées dans la revue Archives of Disease in Childhood: Fetal & Neonatal Edition rappellent la nécessité d’une détection précoce d’éventuels troubles du développement, chez les enfants nés prématurément.

De précédentes recherches, dont cette étude du King's College de Londres ont déjà associé voire corrélé la prématurité et le risque de troubles neurologiques du développement, dont celui de troubles du spectre autistique et/ou de déficit de l'attention. Cette nouvelle recherche constate que les adultes nés très prématurés sont plus susceptibles d'être socialement en retrait et peuvent présenter des signes d'autisme, de névrose, d'introversion et sont également moins enclins à prendre des risques.


L'étude a suivi 200 enfants de la naissance à l'âge adulte, nés très prématurément, soit avant 32 semaines ou avec un très faible poids de naissance (moins de 1.5kgs) et 200 enfants témoins, nés à terme. Les données sur les traits de personnalité ont été recueillies à l'âge adulte. Les chercheurs ont pris en compte le sexe, le revenu et le niveau d'éducation. L'analyse montre que naître avec un poids de naissance très faible ou bien avant terme entraîne un risque accru de développer, à l'âge adulte, une personnalité socialement en retrait.

L'explication réside toujours au niveau du développement du cerveau impacté par la prématurité. L'exposition au stress in utero et une parentalité trop protectrice sont également évoquées. Enfin, ces enfants sont plus susceptibles d'être victimes d'intimidation à l'école et ont, en général, de moins bons résultats scolaires et plus tard, un emploi moins bien rémunéré. Ils ont globalement moins de contacts sociaux, des relations amoureuses plus instables et moins de chance d'avoir des enfants.

Il s'agit donc, une nouvelle fois, de détecter très tôt les troubles du développement et de suivre attentivement le développement social de l'enfant très prématuré, soutenir les parents dans cet accompagnement, afin de favoriser les compétences sociales de leur enfant et compenser ces traits de personnalité en retrait.

Source: Archives of Disease in Childhood: Fetal & Neonatal Edition July 2015 doi 10.1136/archdischild-2014-308007 Personality of adults who were born very preterm

Lire aussi : PRÉMATURITÉ, CONNECTIVITÉ, AUTISME: Un lien désormais confirmé -

Autres actualités sur le même thème