Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: Il ensuque aussi les fonctions exécutives du cerveau

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 1 semaine
Psychosomatic Medicine

De moins bonnes performances exécutives, c’est-à-dire une moindre capacité de contrôle des émotions, du comportement et de la pensée, cette grande méta-analyse de 60 études de l'Université de Waterloo met l’accent sur des effets peu développés du diabète de type 2 sur le cerveau et certaines capacités cognitives.Les conclusions, présentées dans la revue Psychosomatic Medicine, appellent les personnes âgées atteintes à renforcer par l’exercice, physique et cognitif, leur maîtrise de soi.


C'est une méta-analyse de 60 études ayant examiné, chez 9.815 personnes diabétique de type 2 et 69.254 témoins non atteints, le lien entre le diabète de type 2 et réduction de certaines capacités cognitives. L'analyse constate une association faible mais significative entre le diabète de type 2 et des fonctions exécutives réduites (d = -0,248,), sur tous les aspects examinés, dont la fluidité verbale, la flexibilité mentale, l'inhibition, la mémoire de travail et l'attention.

Ces fonctions exécutives qui devraient permettre de contrôler les schémas de pensée, les réactions émotionnelles ou certains comportements « de manière réfléchie sont particulièrement importantes pour contrôler la maladie. Elles constituent « une facette de la fonction cérébrale particulièrement importante qui nous permet de nous comporter indépendamment de nos inclinations naturelles ou de sollicitations de notre environnement », expliquent le Dr Peter hall, de l'Université de Waterloo, auteur principal de l'étude et son étudiant, Corrie Vincent, coauteur.

La maîtrise de soi, une fonction particulièrement importantes en cas de diabète: En effet, les patients atteints de diabète de type 2ont besoin de fonctions exécutives particulièrement fortes : ils vont devoir obéir à des règles strictes de mode de vie, surveiller leurs choix alimentaires, vérifier leur glycémie et respecter les horaires de prise de médicaments. Des comportements qui ne viennent pas naturellement et doivent être contrôlés. Enfin, l'incapacité de certains patients à gérer eux-mêmes leur maladie représente un danger pour eux-mêmes mais également une préoccupation pour leurs proches.

Améliorer ses fonctions exécutives : De récentes études suggèrent que les personnes âgées en particulier, -qui représentent la majorité des patients diabétiques-peuvent améliorer leur fonction exécutive en s'engageant dans des activités stimulantes et en restant physiquement actives. Renforcer la zone du cerveau responsable de la maîtrise de soi est possible en pratiquant l'exercice aérobie ou certains exercices cérébraux.

Source: Psychosomatic Medicine December 2, 2014 doi: 10.1097/PSY.0000000000000103 Executive Function in Adults With Type 2 Diabetes: A Meta-Analytic Review.

Pour en savoir plus sur l'Obésité, le Diabète, l'hypoglycémie

Accéder aussi aux Dossiers sur le Diabète :

Diabète et alimentation de l'enfant et de l'adolescent

Le diabète, une priorité de santé publique

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Pour accéder à ces dossiers, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème