Vous recherchez une actualité
Actualités

Du BISPHÉNOL A dans le sang de cordon de 100% des nouveau-nés?

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 semaines
Human Reproduction

Cette étude du CHU de Nice qui a mesuré les niveaux actifs de bisphénol A (BPA) dans le sang de cordon de 152 petits garçons, confirme le transfert placentaire et l'exposition du fœtus au perturbateur endocrinien. Si l’étude, publiée dans l’édition en ligne du 20 janvier de la revue Human Reproduction, n’a pas identifié de lien entre exposition au BPA et cryptorchidie, étant donné les niveaux mesurés, elle soutient l’hypothèse d’une relation entre exposition fœtale ou périnatale au BPA et d’autres maladies humaines.

Largement utilisé dans les plastiques, encore certains biberons, les canettes et les matériaux dentaires, le BPA est toujours sous évaluation. En France, la fabrication, l'importation et la vente de biberons à base de BPA sont interdites depuis juin 2010 et l'interdiction de fabrication, d'importation, d'exportation et de mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire contenant du BPA, devrait intervenir dès 2013 pour les produits alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans et pour tous les contenants alimentaires à compter de 2014.


Alors que l'exposition fœtale ou périnatale chez les rongeurs est associée à des maladies de la reproduction, les études épidémiologiques sur l'Homme sont encore rares, notamment sur les effets de l'exposition au BPA sur le développement des testicules. Néanmoins, quelques études ont identifié que l'exposition au BPA agit dès la période in utero et périnatale et peut induire des effets sur le développement et la reproduction.

Présence de BPA dans 100% des échantillons de sang de cordon : Les chercheurs du CHU de Nice ont étudié la relation entre l'exposition du fœtus au BPA et la cryptorchidie, c'est-à-dire l'arrêt de la migration du testicule avant le scrotum. Ils ont mesuré les niveaux actifs de BPA non conjugué dans le sang de cordon chez 152 garçons nés après 34 semaines de gestation, 46 avec les testicules cryptorchides et 106 avec les testicules normalement descendus.

- La première conclusion est que le BPA est détectable dans tous les échantillons de sang de cordon :

o dans le groupe témoin : (n = 106) de 0,14 à 4,76 ng / ml, soit, en moyenne 0,9 ng / ml;

o dans le groupe avec les testicules cryptorchides (n = 46), 1,26 ± 1,13 ng / ml

- La présence de BPA non conjugué dans tous les échantillons de sang de cordon confirme le transfert placentaire du composé et l'exposition du fœtus au BPA.

- Des niveaux similaires de BPA ayant été identifiés dans les deux groupes de nouveau-nés, les chercheurs n'ont pas identifié de lien entre l'exposition in utero au BPA et la cryptorchidie.

Cependant, les auteurs concluent que les concentrations observées de BPA vont dans le sens de relations épidémiologiques entre exposition fœtale ou périnatale au BPA et autres maladies humaines.

Source: Human Reproduction doi: 10.1093/humrep/der451 First published online: January 20, 2012 “Unconjugated bisphenol A cord blood levels in boys with descended or undescended testes” (Visuels Santé log Petite Enfance N°13-Fotolia)

Accéder à toutes les actualités sur le BPA

Lire aussi :

BISPHÉNOL A: L'exposition in utero, plus grave pour les filles

BISPHÉNOL A et phtalates: Une exposition inquiétante en maternité

BISPHÉNOL A: Exposition des parents, petit poids de l'enfant -

Autres actualités sur le même thème