Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE physique: Le plus efficace des anti-rides ?

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 4 jours
AMSSM

Au fil des études, on reconnaît des bénéfices multiples de l’exercice physique, non seulement dans le maintien d’une bonne santé dans le cadre d’un mode de vie sain, mais au-delà, comme un traitement à part entière, capable aussi de soigner. Cette recherche suggère que la pratique régulière de l’exercice peut freiner aussi le vieillissement. Les conclusions de cette étude canadienne, présentée la 23e réunion annuelle de la Société américaine de médecine de médecine du sport (AMSSM), suggèrent ainsi que l'exercice régulier améliore non seulement la qualité de vie mais peut aussi prolonger la durée de vie et…préserver la jeunesse de la peau.

Le Dr Mark Tarnopolsky, médecin de médecine sportive et chef du service des maladies neuromusculaires et des troubles neurométaboliques au département de pédiatrie de l'Université McMaster (Ontario), un expert des maladies mitochondriales avait déjà montré, lors d'une précédente étude sur l'animal*, que 5 mois d'exercices d'endurance permettent de stimuler la biogenèse mitochondriale, d'empêcher le vieillissement ou les mutations de l'ADN et d'augmenter la capacité oxydative mitochondriale et l'ensemble de la chaîne respiratoire, de restaurer la morphologie mitochondriale et, déjà, de ralentir l'apoptose dans plusieurs types de tissus.


L'équipe suggère ici que non seulement l'exercice contribue à conserver une peau jeune, mais pourrait même inverser son vieillissement même en cas de pratique à un âge avancé. Cette étude, menée auprès de 29 participants âgés de 20 à 84 ans, a porté sur la couche cornée de la peau ou stratum corneum, la couche la plus externe de la peau et de l'épiderme, la plus touchée par le vieillissement. Des échantillons de peau ont été prélevés.

La pratique de l'exercice « rajeunit » la peau de 10 à 20 ans : L'étude des prélèvements confirme qu'avec l'âge, plus épaisse devient la couche cornée et plus mince devient le derme. Mais lorsque les chercheurs ajustent leurs résultats en fonction de l'âge, les effets de l'exercice sont plus évidents: Les participants de sexe masculin âgés d'une quarantaine d'années et qui pratiquent régulièrement de l'exercice ont une peau similaire à des participants âgés de 10 à 20 ans de moins qui ont un mode de vie sédentaire.

Mais quel impact des autres facteurs, environnementaux et génétiques ? Il fallait néanmoins tenir compte d'autres facteurs de vieillissement de la peau comme l'exposition au soleil, l'alimentation ou les facteurs génétiques. Mais lorsqu'une nouvelle étude menée sur des participants âgés de 65 ans à l'inclusion, et à la peau normale pour leur âge, les assigne sur 3 mois à la pratique régulière d'un exercice modéré, les chercheurs retrouvent une « qualité de peau » comparable à celle de personnes âgées de 40 ans. Un résultat qualifié de « remarquable » par le Dr Tarnopolsky.

Quel processus anti-âge ? Les scientifiques invoquent un groupe de protéines nommées myokines (IL-15) qui sécrétées par les cellules musculaires et diffusées dans le corps se retrouvent, en cas d'exercice physique, à des concentrations supérieures de 50% et pourraient exercer cet effet anti-âge.

Autres actualités sur le même thème

Pages