Actualités

GREFFE: Stimuler les cellules souches sanguines pour stimuler l'immunité

Actualité publiée il y a 9 années 2 mois 2 semaines
CNRS- Nature

Nos cellules souches hématopoïétiques ou cellules souches sanguines assurent le renouvellement continu de nos cellules sanguines mais peuvent également produire en urgence, les globules blancs qui nous permettent de nous défendre contre une inflammation ou une infection. La découverte, par des équipes françaises de cette nouvelle propriété, pourrait permettre de nouveaux traitements pour protéger des infections les patients ayant bénéficié d’une greffe de moelle osseuse, le temps que leur système immunitaire se reconstitue. Ces conclusions sont publiées dans l’édition du 10 avril de la revue Nature.

Nos cellules sanguines ont besoin d'être remplacées : l'espérance de vie d'un globule rouge ne dépasse guère trois mois, nos plaquettes meurent après une dizaine de jours et la grande majorité de nos globules blancs ne survivent que quelques jours. C'est le premier rôle des cellules souches hématopoïétiques ou cellules souches sanguines qui, à partir de la moelle osseuse déversent chaque jour des milliards de nouvelles cellules dans le flux sanguin. Pour accomplir cette mission, les cellules souches sanguines se multiplient, se différencient après s'être spécialisées pour produire des globules blancs, des globules rouges ou des plaquettes.


Nos cellules souches ne se spécialisent pas par hasard : Les chercheurs de l'Inserm, du CNRS et du Centre de Médecine Moléculaire Max Delbrück de Berlin-Buch ont découvert que les cellules souches sanguines pouvaient, sous l'influence de facteurs internes et de signaux venus de l'environnement, comme un signal d'urgence lié à une infection, se différencier de façon intentionnelle en les cellules les plus aptes à faire face au danger. Ici, c'est une molécule biologique produite par l'organisme lors d'une infection ou d'une inflammation, dénommée M-CSF (Macrophage Colony-Stimulating Factor) qui va déclencher la production des globules blancs.

Accélérer artificiellement la fabrication de ces cellules semble aujourd'hui possible aux chercheurs, alors que le signal de déclenchement vient d'être identifié. Une application chez les malades confrontés à un risque aiguë d'infections en particulier après une greffe de moelle osseuse pourrait permettre de les protéger en attendant que la reprise de leur système immunitaire.