Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et TABAGISME: Maman fume, bébé grimace

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 3 semaines
Acta Paediatrica

Bébé grimace lorsque maman fume. C’est ce que montre l’échographie en 4D qui fournit des images en mouvement détaillées comme en 3D, mais avec le temps comme 4è dimension. Cette étude britannique révèle ainsi sur des bébés à naître, des réponses bien spécifiques des bébés in utero au tabagisme de leurs mères. Ces données et images, présentées dans la revue Acta Paediatrica qui viennent s’ajouter aux preuves du danger du tabagisme pendant la grossesse, illustrent non seulement les signes d’une détresse, d’un besoin de s’apaiser mais suggèrent également, pour les chercheursn un développement ralenti du système nerveux central du bébé.

On rappellera que le tabagisme maternel durant la grossesse est associé à un risque accru de mortinatalité, prématurité ou de faible poids de naissance et, pour la mère, à un risque accru de complications de la grossesse. Ici, les chercheurs de la Durham University apportent une image des différences significatives de comportement et de mouvements chez les bébés de mères fumeuses vs non-fumeuses.


Cette petite étude a été menée sur les bébés de 20 mères, entre 24 et 36 semaines de grossesse, et dont 4 fumaient (en moyenne 14 cigarettes par jour). Les bébés ont été scannés à 4 reprises chaque fois durant 15 à 20 minutes au rythme d'une image par demi-seconde. Les mouvements des bébés ont été analysés à partir des enregistrements, le nombre de mouvements vers le visage et la bouche a été calculé. Les mères ont également renseigné leurs sensations durant leur grossesse, en particulier sur les mouvements du bébé, et leurs symptômes de dépression ont été évalués via l'échelle « Hospital and Anxiety Depression Scale ».

L'analyse révèle que,

- les bébés de mères fumeuses remuent leurs bouches plus souvent que les bébés de mères non-fumeuses, une différence qui s'accroît au fil de la grossesse : Les bébés dont les mères ne fument pas réduisent ces mouvements de la bouche d'environ 3% par semaine. Cette diminution est plus lente chez les bébés de mères fumeuses.

- les bébés de mères fumeuses touchent leur visage plus souvent que les bébés de mères non-fumeuses, mais la différence est à la limite su statistiquement significatif. Cependant, là encore, alors qu'au fil de la grossesse, ce type de mouvement est moins fréquent, la diminution est plus lente chez les bébés de mères fumeuses.

- Les niveaux de stress des mères influent également sur la fréquence des mouvements du bébé. Ainsi, les bébés de mères plus stressées effectuent des mouvements plus fréquents de la bouche et touchent lus souvent leur visage.

- Cependant le tabagisme de la mère semble avoir un impact plus important sur les mouveents du bébé, que le stress maternel.

Ces mouvements plus fréquents pourraient suggérer un développement du SNC plus lent, avancent les auteurs.

La conclusion de cette étude par imagerie, certes sur un échantillon limité, est, a minima, la constatation de différences significatives dans les mouvements des bébés avant leur naissance, chez les mères fumeuses et non-fumeuses. Les chercheurs suggèrent que les bébés pourraient, par ces mouvements, chercher à s'apaiser, comme cela a déjà été constaté chez de jeunes enfants après la naissance. Enfin, ils suggèrent également, et c'est le point le plus important, que cet excès de mouvement traduit une maturation plus lente du système nerveux- un point déjà documenté par de précédentes études.

Source: Acta Paediatrica March 12 2015 DOI: 10.1111/apa.13001 Ultrasound observations of subtle movements: a pilot study comparing fetuses of smoking and non-smoking mothers

Lire aussi:

GROSSESSE: Fumer augmente le risque de cardiopathie congénitale du bébé –

GROSSESSE: Déjà in utero, le tabagisme passif impacte le développement du cerveau –

TABAGISME durant la GROSSESSE: Risque accru de 50% d'anomalies congénitales -

Autres actualités sur le même thème