Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Une carence en vitamine C peut retarder le cerveau du bébé

Actualité publiée il y a 7 années 2 semaines 4 jours
PLoS ONE

Une carence en vitamine C pendant la grossesse peut avoir des conséquences graves pour le cerveau du fœtus, expliquent ces chercheurs de l'Université de Copenhague. Cette recherche, présentée dans l’édition du de la revue PLoS ONE insiste sur l’importance, alors que 10 à 20% de la population adulte dans le monde dans le monde développé souffrent de carence en vitamine C, d’une supplémentation en vitamine C, si nécessaire, pendant la grossesse.

Car une supplémentation du bébé en vitamine C, après la naissance, ne permettra pas d'inverser ou d'effacer les lésions cérébrales. Une carence en vitamine C, même marginale chez la mère retarde l'hippocampe fœtal, un centre clé de la mémoire, de 10 à 15%, explique le Pr Jens Lykkesfeldt, ce qui empêche un développement optimal du cerveau. Son étude, qui a porté sur de cobayes gravides et leurs nouveau-nés montre qu'en cas de carence chez la mère, le transfert chez sa progéniture est insuffisant. Tout comme les humains, les cobayes ne peuvent pas produire eux-mêmes la vitamine C, c'est pourquoi l'équipe les a choisis comme modèle.


Lorsque les lésions sont là, c'est trop tard : L'étude montre que ces dommages causés au cerveau du fœtus sont irréversibles même si le bébé reçoit une supplémentation en vitamine C après la naissance. Ainsi, lorsque les petits cobayes déficients en vitamine C sont nés, les scientifiques ont eu beau leur donner des suppléments de vitamine C, à 2 mois –ce qui correspond à l'adolescence chez les humains- il n'y avait toujours pas d'amélioration.

Même une carence en début de grossesse…Les scientifiques travaillent actuellement sur les différentes étapes de la grossesse pour savoir comment une carence en vitamine C, en début de grossesse –qui pourrait donc être réparée en fin de grossesse- influe sur le développement du fœtus. Les tout premiers résultats de leur étude, toujours sur l'animal, montrent que l'impact est déjà là au début de la grossesse, et persistent aux deuxième et troisième trimestres. Les auteurs concluent en mettant l'accent sur le style de vie de la mère et sur son état nutritionnel pendant la grossesse. Ils attirent l'attention sur un risque accru de carence en vitamine C chez les femmes à statut socio-économique faible qui se nourrissent mal ou chez les femmes qui fument. Les conséquences sont sévères pour les enfants et peuvent aller jusqu'à une réduction de la capacité de mémoire à la naissance et des troubles de l'apprentissage.

Source: PLoS ONE doi:10.1371/journal.pone.0048488 October 31, 2012 Maternal Vitamin C Deficiency during Pregnancy Persistently Impairs Hippocampal Neurogenesis in Offspring of Guinea Pigs (Visuel © Nessli Orpmas - Fotolia.com)

Accéder aux actualités sur les Vitamines, la Vitamine C

Accéder au Dossier vitamines et Minéraux pour le patient âgé Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème