Vous recherchez une actualité
Actualités

INFARCTUS: Gilenya, traite la sclérose en plaques mais aussi le cœur

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 3 semaines
Circulation

Ces scientifiques de l'Université de Manchester et de l'Université de l'Illinois à Chicago viennent de découvrir, dans une étude de laboratoire, que Gilenya, un médicament récemment approuvé aux Etats-Unis et en Europe pour traiter la sclérose en plaques (SEP), est également efficace pour inverser les symptômes de l'hypertrophie ventriculaire, une des principales causes de crise cardiaque. Des résultats présentés dans l‘édition du de Circulation, une revue de l’American Heart Association, qui ouvrent la voie à une nouvelle thérapie possible pour l'hypertrophie ventriculaire et l’insuffisance cardiaque.

L'hypertrophie ventriculaire est un trouble cardiaque mortel qui peut entraîner une arythmie et un arrêt cardiaque. Elle est causée par une pression soutenue sur le cœur en raison d'autres troubles cardiovasculaires comme l'hypertension, les valvulopathies. C'est la principale cause dans le monde de décès cardiaque. Les chercheurs ont découvert que Gilenya en augmentant l'activité d'une enzyme appelée PAK1 entraine des résultats remarquables sur des souris présentant une hypertrophie ventriculaire. Le Dr Xin Wang, co-auteur de l'étude et professeur en cardiologie moléculaire à l'Université de Manchester explique «Notre recherche avait déjà identifié que l'enzyme PAK1 pouvait empêcher des dommages aux tissus causés par une circulation sanguine réduite vers le cœur. Cette étude montre sur la souris génétiquement modifiée que l'enzyme PAK1 stimulé par Gilenya, contribue à prévenir et même jusqu'à inverser les symptômes de l'hypertrophie ventriculaire ». Ces résultats, pour la première fois, établissent l'enzyme PAK1 comme un régulateur anti-hypertrophique et suggèrent qu'il peut être une cible thérapeutique pour le traitement de l'hypertrophie cardiaque et de l'insuffisance cardiaque.


Le Dr Lei, de l'Université de Manchester et co-auteur de l'étude explique que cette découverte, dans un contexte de recherche coûteuse et effrénée de traitements des maladies cardiaques, ouvre de nouvelles voies pour développer une nouvelle classe de médicaments pour plusieurs affections cardiaques mortelles. Une nouvelle thérapie qui, si confirmée par des études plus large pourrait, puisqu'elle « existe » déjà, bénéficier d'une disponibilité accélérée.

Source: Circulation doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.111.048785 “Pak1 as a Novel Therapeutic Target for Antihypertrophic Treatment in the Heart

Accéder aux dernières actualités sur Gilenya

Autres actualités sur le même thème