Vous recherchez une actualité
Actualités

INNOVATION: Pouvoir piloter son fauteuil roulant avec sa langue

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 4 semaines
International Solid-State Circuits Conference

Ce système d'entraînement par la langue permettant à des personnes handicapées par de graves blessures de la moelle épinière de manœuvrer, en quelques mouvements de langue leur fauteuil roulant, vient d’être développé par l'Institut de Technologie de Géorgie. Présenté le 20 février 2012 à l'IEEE International Solid-State Circuits Conference à San Francisco, ce dispositif sans fil, cofinancé par le National Institutes of Health et la National Science Foundation, intègre une télécommande dans la langue et un récepteur fixé directement sur le fauteuil roulant du patient.

Le nouveau système d'entraînement par la langue, intrabuccal, permet d'améliorer les performances et le confort de vie de patients très handicapés. Le plus récent prototype de ce système comprend un dispositif intrabuccal discret avec capteurs intégrés. Les capteurs suivent l'emplacement d'un petit aimant fixé par piercing à la langue du patient et suivent ainsi le mouvement de l'aimant sur la langue. Un microcircuit est intégré dans le système intrabuccal et est recouvert d'un matériau isolant, résistant à l'eau. Les signaux de sortie des capteurs sont transmis sans fil à un iPod ou un iPhone.


Le logiciel installé sur l'iPod Interprète les commandes de la langue de l'utilisateur et cette information est utilisée pour contrôler les mouvements d'un curseur sur l'écran d'ordinateur ou pour remplacer la fonction du joystick dans un fauteuil roulant motorisé. Le système de réception qui se fixe directement sur le fauteuil roulant, propose des fonctions multiples: Il comprend non seulement l'iPod, mais un capteur sans fil qui reçoit les signaux émis par la langue et les transmet à l'iPod. L'iPod peut se recharger sur le fauteuil roulant.

Un confort important: «En déplaçant les capteurs à l'intérieur de la bouche, nous sommes parvenus à une vraie stabilité mécanique et à un confort élevé avec un dispositif quasiment imperceptible», explique Maysam Ghovanloo, professeur agrégé à l'École de génie électrique et informatique à l'Institut de Technologie de Géorgie. « Parce que le dispositif est conçu à partir d'empreintes dentaires et moulé pour s'adapter parfaitement autour des dents, il n'y a pas de risques de perturbations. »

Les chercheurs prévoient de commencer à tester la convivialité de ce système d'entraînement par la langue auprès de quelques patients aptes et bénévoles, puis passeront à des essais cliniques pour tester sa facilité d'utilisation par des personnes atteintes de blessures de la moelle épinière. Nous nous attendons à des résultats encore meilleurs lorsque les participants commenceront à utiliser ce dispositif, en promenade quotidienne…, concluent les auteurs.

Autres actualités sur le même thème