Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE CARDIAQUE: Alors, aspirine ou warfarine?

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 3 semaines
NEJM

Prendre de l'aspirine pour réduire la coagulation sanguine est-il aussi efficace que la warfarine ? Alors que les 2 médicaments sont utilisés pour prévenir les caillots sanguins, le débat se poursuit, sur les effets secondaires possibles, comme les saignements ou les hémorragies. Cette étude de la Colombia University, publiée dans l’édition du 2 mai du New England Journal of Medicine, montre l’équivalence des deux médicaments chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, sans arythmie cardiaque normal et sans risque élevé de caillots, mais confirme la nécessité d’un choix thérapeutique au cas par cas.

L'étude a comparé la sécurité et l'efficacité des 2 médicaments dans le traitement de patients atteints d'insuffisance cardiaque, mais à rythme cardiaque normal. Les auteurs rappellent que l'insuffisance cardiaque survient lorsque le cœur ne parvient plus à pomper suffisamment de sang, ce qui entraîne la fatigue, l'essoufflement et la rétention d'eau. L'insuffisance cardiaque peut être causée par toute une variété de troubles cardiaques sous-jacents dont la maladie coronarienne, sa cause la plus fréquente. Les anticoagulants comme l'aspirine ou la warfarine ne sont pas toujours partie du traitement médical standard de l'insuffisance cardiaque, mais peuvent être prescrits aux patients à risque accru de caillots sanguins en raison d'autres troubles cardiovasculaires. Ainsi, les caillots sanguins peuvent bloquer les vaisseaux sanguins reliés aux poumons, provoquant l'embolie pulmonaire, les vaisseaux du cerveau, provoquant un accident ischémique cérébral ou les vaisseaux du cœur, provoquant une crise cardiaque.


Ici, l'étude a été menée sur 2.305 insuffisants cardiaques justement sans besoin évident de prendre des anticoagulants et randomisés pour prendre la warfarine ou l'aspirine.

Ces résultats confirment, selon les chercheurs, que la warfarine et l'aspirine sont d'efficacité comparable chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, sans arythmie cardiaque normal et sans risque élevé de caillots.

· Sur les 2.305 participants, 531 décès dont 84 AVC et 7 cas de saignement cérébral ont été constatés,

· aucune différence significative dans le taux d'accident vasculaire cérébral ischémique, de saignement cérébral ou de décès n'est constatée entre les groupes aspirine et warfarine (RR avec la warfarine/aspirine : 0,93 IC : 95% de 0,79 à 1,10),

· les taux de crise cardiaque et d'hospitalisation pour insuffisance cardiaque sont comparables entre les deux groupes,

· en cas d'AVC ischémique, la warfarine est plus efficace que l'aspirine pour réduire le risque d'AVC (RR : 0,52, IC : 95% de 0,33 à 0,82),

· en cas d'AVC ischémique, le taux de saignements majeurs est significativement plus élevé avec la warfarine (RR warfarine/aspirine : 2,05, IC : 95% de 1,36 à 3,12).

Les chercheurs ne constatent donc aucune différence dans le taux de caillot, de saignements ou de décès entre les 2 groupes aspirine et warfarine, sauf en cas d'accident ischémique cérébral. Des résultats qui ne modifient pas la gestion actuelle d'insuffisance cardiaque ou la prévention des thromboses et suggèrent la poursuite d'un choix thérapeutique au cas par cas.

Source: New England Journal of Medicine, May 2 2012 10.1056/NEJMoa1202299 Warfarin and Aspirin in Patients with Heart Failure and Sinus Rhythm (Schéma NIH)

Accéder à toutes les actus sur l'Aspirine, l'insuffisance cardiaque

Lire aussi : ASPIRINE: L'automédication régulière peut tourner à l'hémorragie

Autres actualités sur le même thème