Vous recherchez une actualité

Actualités

INTOXICATIONS ALIMENTAIRES: Gare aussi aux fruits et légumes!

Actualité publiée il y a 4 années 12 mois 2 jours
Emerging Infectious Diseases

Alors que près de la moitié de toutes les maladies d'origine alimentaire sont causées par les fruits, les noix et les légumes, à feuilles vertes en particulier, que les viandes et volailles ne représentent environ qu’1 cas sur 5 d’intoxication alimentaire, cette étude publiée dans la revue Emerging Infectious Diseases, particulièrement d’actualité en cas de fortes chaleurs, rappelle que tout produit alimentaire, mal préparé ou mal conservé, peut être responsable d’intoxication alimentaire.

C'est en fait un bilan sur 10 années, des maladies d'origine alimentaire aux États-Unis et de leurs différentes sources, qui montre comment ces germes, comme E. coli et norovirus, hautement contagieux se propagent fréquemment de la main à la bouche, par manque de respect des normes d'hygiène personnelle et alimentaire. Se laver les mains avant de manipuler et de consommer des aliments, laver soigneusement les fruits crus, légumes et salades avant de les manger, stocker la nourriture au frais et dans un réfrigérateur propre, s'assurer que la viande est suffisamment cuite restent des mesures de base pour éviter l'infection.


Toute une variété de pathogènes à l'origine de ces toxi-infections : Des bactéries, comme les salmonelles et E. coli, des virus, comme les norovirus qui entraînent des vomissements, des produits chimiques ou encore des parasites, comme cryptosporidium. Si la plupart des cas d'intoxication alimentaire ne sont pas graves, des complications peuvent survenir chez les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées, entraîner une déshydratation nécessitant une hospitalisation.

Quels aliments véhiculent le plus l'infection ? Alors que plus de 9 millions de personnes souffrent de toxi-infections alimentaires aux États-Unis chaque année –et en France plus de 1.000 foyers pour près de 15.000 personnes touchées, uniquement pour les de toxi-infections alimentaires collectives-, les chercheurs des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ont identifié quels aliments spécifiques avaient été responsables d'infections alimentaires, aux États-Unis entre 1998 et 2008. Attribuer une part des infections à des aliments spécifiques est difficile parce que la plupart des pathogènes d'origine alimentaire sont transmis à travers toute une variété d'aliments et ces pathogènes sont nombreux. Les auteurs ont utilisé 13.352 rapports de cas des CDC qui comprennent le nombre de personnes atteintes, la cause suspectée ou confirmée, l'aliment « véhicule » ou l'ingrédient contaminé.

17 groupes d'aliments ou «produits de base» ont été créés. Au total, 4.589 intoxications alimentaires et 120.321 cas ont été passés à la loupe. Les auteurs constatent, que,

· les norovirus sont responsables de la plupart des foyers et des cas (aux Etats-Unis)

Les aliments incriminés sont,

· les produits végétaux - fruits, noix et légumes – pour 46% des cas,

· la viande et la volaille : 22%

· les légumes-feuilles sont à l'origine du plus grand nombre de cas (22%)

· les produits laitiers viennent ensuite : 1,3 millions ou 14%

· les fruits et les noix : 1,1 million, soit 12%

· la volaille : 900.000 cas, 10%

Les cas les plus graves, entraînant des hospitalisations sont liés presque autant à la viande et aux produits laitiers (46%) qu'aux végétaux (42%). Seuls 6% des cas sont attribuables aux poissons et fruits de mer. Enfin, 43% des décès chaque année sont attribuables à la viande, seuls 25% à des aliments végétaux, 19% à la volaille.

En conclusion, contrairement aux idées reçues, les légumes-feuilles sont à eux-seuls à l'origine d'un très grand nombre de cas, la seconde origine alimentaire des toxi-infections nécessitant l'hospitalisation et la 5è cause de décès (6%).

Les légumes peuvent être contaminés par les mains de personnes porteuses de bactéries à n'importe quelle étape de la ligne de production, de transformation ou de préparation.

Quelques rappels. Pour minimiser ce risque de toxi-infection par les fruits et légumes, il convient

· de se laver toujours les mains avant de les manipuler et de les consommer

· de laver soigneusement les fruits crus, légumes et salades

· et d'éviter tout contact des fruits crus, légumes et salades à consommer, avec la viande crue.

Source: Emerging Infectious Diseases online March 2013 DOI: 10.3201/eid1903.111866 Attribution of Foodborne Illnesses, Hospitalizations, and Deaths to Food Commodities by using Outbreak Data, United States, 1998–2008 (PDF 1.36MB) (Visuel © Sergey - Fotolia.com)

Lire aussi: SÉCURITÉ ALIMENTAIRE: Bientôt le test rapide qui détecte l'E coli -

Autres actualités sur le même thème

Pages